Intégration fonctionnelle des systèmes trophiques et locomoteur dans les comportements de prédation chez les lézards squamates

par Stéphane Montuelle

Thèse de doctorat en Physiologie et biologie des organismes, populations et interactions

Sous la direction de Vincent L. Bels.

Le président du jury était Pierre-Henri Gouyon.

Le jury était composé de Jean Clobert, Joseph Weisgram, Pierre Legreneur.

Les rapporteurs étaient Kiisa C. Nishikawa, Timothy E. Higham.


  • Résumé

    Jusqu’à présent, les comportements de prise de nourriture ont été étudiés par l’analyse des performances des structures trophiques. Cependant, les structures locomotrices sont actives pendant la prise de nourriture chez de nombreux organismes. Notre objectif est de quantifier les performances locomotrices et d’analyser leur intégration avec les performances trophiques. Notre étude est centrée sur le modèle lézard-squamate car l’évolution de ce clade est associée à l’évolution de leurs comportements de prise de nourriture. L’analyse de ce modèle nous a permis de mettre en évidence l’importance de l’intégration des performances locomotrices par rapport à l’évolution des capacités de vomérolfaction de la langue d’une part, et l’évolution du mode de recherche de nourriture d’autre part. Cette intégration apparaît comme un élément majeur des relations entre le prédateur et les différentes composantes de son écosystème (propriétés de son habitat et les interactions prédateur-proies).


  • Résumé

    To date, feeding behaviors have been studied through the analyses of the performance of the trophic structures. However, locomotor structures are active during feeding in a lot of organisms. Our objective is to quantify the locomotor performance and to analyze their integration with the trophic ones. Our study is focused on the squamate-lizard model because the evolution of this clade is associated with the evolution of feeding behavior. The analysis of this model enlightened the relevance of the integration of the locomotor performance in response to the evolution of the vomerolfactive properties of the tongue on one hand, and the evolution of foraging mode on the other hand. This integration appears to be one key element of the interactions between the predator and the different components of its ecosystem (habitat properties and predator-prey interactions).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VIII-307 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 261-307. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2010 -- 01

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010MNHN0001
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.