Alfred Jarry et la pensée des contraires

par Diana Beaume

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Patrick Besnier.

Soutenue en 2010

à Le Mans , en partenariat avec Université du Maine. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Alfred Jarry est le créateur d’une oeuvre fascinante et déconcertante. Sa poétique confirme par de nombreux aspects les principes esthétiques du symbolisme, mais d’autres aspects restent énigmatiques si la grille interprétative du symbolisme n’est pas complétée par des perspectives distinctes. Le danger d’une approche chaotique n’est pas insurmontable, car les idées de cet auteur singulier sont subordonnées à une notion directrice qui les ordonne et les rend cohérentes : il s’agit de l’identité des contraires. Notre travail est consacré à l’étude de son fonctionnement dans la poétique de Jarry. L’idée directrice de notre exploration est l’avatar symboliste d’une notion philosophique qui a connu une grande popularité dans les milieux érudits à la Renaissance, quand elle circulait surtout dans sa variante latine, la coincidentia oppositorum. Jarry, qui pénètre en profondeur la complexité du contexte renaissant de cette idée, se l’approprie, l’assimile et… la détourne, pour l’exploiter comme moteur esthétique de sa littérature. Après un premier temps où elle examine le contexte d’origine de la notion, notre étude fixe les repères de la manière dont la coincidentia oppositorum, informe la poétique de Jarry. Certaines des “contradictions“ les plus poignantes de l’univers imaginaire issu de sa plume se donnent à lire de la sorte comme résultat du mélange inhabituel, mais cohérent, de deux visions du monde séparées par quelques siècles de variations culturelles.

  • Titre traduit

    Alfred Jarry and the thought of opposites


  • Résumé

    Alfred Jarry is the creator of a fascinating and disconcerting work. By many aspects, his poetics confirms the aesthetic principles of symbolism, but some other aspects remain enigmatic if the interpretive grid of symbolism is not complemented by distinct perspectives. The danger of a chaotic approach is not insurmountable, because all the ideas of this singular author are leaded by a directing notion that ordons and gives them coherence : that is the identity of opposites. Our essay is devoted to the study of its operation in the poetics of Jarry. The thrust of our exploration is the symbolist avatar of a philosophical notion that has been very popular in the erudite circles during the Renaissance, when it was mainly traveling in his Latin variant, the coincidentia oppositorum. Jarry, who penetrates deep into the complexity of the idea’s Renaissance context, appropriates, assimilates and. . . Diverts it, so that he can use it as a aesthetic engine for its literature. In the beginning, our study examines the context of the original concept, and then marks out how the coincidentia oppositorum informs the poetics of Jarry. This way, some of the most poignant "inconsistencies" of the fantasy world issued from his pen can be read as a result of the unusual, but coherent, mix of two worldviews separated by several centuries of cultural variations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (674 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 588-626. Index p. 627-643

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010LEMA3002
  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010LEMA3002
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.