L'histoire du royaume de Byblos à l'âge de Fer (1080-33 av J. C. )

par Marc Abou-Abdallah

Thèse de doctorat en Epigraphie hébraïque

Sous la direction de André Lemaire.

Le jury était composé de Michel Chauveau.


  • Résumé

    Au début du XIe s. Av. J. -C. Byblos va jouir d’une période d’indépendance qui va durer jusqu’au milieu du IXe s. Av. J. -C. Cela est attesté par des différentes sources, telles que le récit égyptien d’Ounamon, le texte assyrien de Tiglath-Phalazar Ier et les inscriptions royales de Byblos. Durant cette période, Byblos rétablissait des relations diplomatiques avec l’Égypte. Ensuite, avec l’arrivée des Assyriens, Byblos, comme les autres villes phéniciennes, a perdu son indépendance et les relations égypto-giblites s’estompent. Après la bataille de Qarqar en 853 av. J. -C. , Byblos n’avait participé à aucune révolte anti-assyrienne et était obligée de payer tribut afin de conserver son autonomie locale. Cette période s’achève avec la chute de l’Assyrie vers 610 av. J. -C. Et la montée de l’empire Babylonien, mais le pouvoir de celui-ci dura moins qu’un siècle. Nous ignorons ce qui s’est passé à Byblos durant cette période, mais d’après les stèles de Nahr al-Kaleb et de WadiBrissa il nous paraît qu’elle était soumise au pouvoir babylonien. Vers l’an 539 av. J. -C. , Babylone tomba entre les mains des Perses qui fondent un vaste empire, de l’Égypte jusqu’à l’Inde. Durant cette période, Byblos profita de la situation politique et économique et connu une prospérité économique remarquable. Cela est bien attesté dans la restauration luxueuse du temple de la BaalatGoubal et dans l’émission des monnaies. De plus, Byblos entrainait des relations avec la ville chypriote de Lapethos. Le pouvoir des Perses au Levant tient jusqu’à l’arrivée d’Alexandre le Grand c’est-à-dire vers l’an 333 av. J. -C. La nouvelle présentation de différentes sources nous ont permis de faire la lumière sur plusieurs points longtemps inconnus dans l’histoire de Byblos durant le premier millénaire

  • Titre traduit

    The history of the Kingdom of Byblos in the Iron Age, 1080-333 B. C


  • Résumé

    In the early eleventh century B. C. , Byblos enjoyed a period of independence, until the middle ninth century. This is confirmed by several sources like the Egyptian story of Wenamun, an Assyrian text of Tiglath-pileser Iand the royal Byblian inscriptions. During this period, Byblosordered diplomatic relations with Egypt. This period ended when the Assyrian kings arrived in the Levant about the middle of the ninth century B. C. Byblos, like the other Phoenician cities, lost its independence, and its relation with Egypt fade and was obliged to pay tribute in order to retain its local autonomy. In 610 B. C. , the Assyrian power came to an end, but in the other side the Babylonian empire rose. However this one did last less then one century. Unfortunately, we do not know what has happened exactly in Byblos during this period, but the stelae of Nahr al-Kalb and WadiBrissa inform us that the city was completely under the Babylonian power. In 539 B. C. , the Persian took the power and established a vast empire, from Egypt to India. During this period, Byblos benefited from the political and economic situation and knew an economic prosperity. This is well attested in the luxury restoration of the temple of Baalat and the right to mint coins. In addition, Byblos established relations with the Cypriot city of Lapethos. But the Persian power fell in the Levant when Alexander the Great conquers the Middle East in 333 B. C. The new presentation of the sources found herein in will hopefully clarify several points in the history of Byblos during the first millennium B. C.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (351, 148 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 16-81. Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Collège de France. Bibliothèque d'assyriologie et d'études ouest-sémitiques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th ABO (1)
  • Bibliothèque : Collège de France. Bibliothèque d'assyriologie et d'études ouest-sémitiques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th ABO (2)
  • Bibliothèque : Bibliothèque oecuménique et scientifique d'études bibliques (Paris). Bibliothèque Jean de Vernon.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 2675 ABO 1-2
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 385 (1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12694
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1416
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 385 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.