Devenir Norbert Elias : contribution à l'analyse d'un processus transnational de reconnaissance scientifique : la réception française

par Marc Joly

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Gérard Noiriel.

Soutenue en 2010

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    L'objet de cette thèse est de contribuer à la compréhension du processus de reconnaissance internationale de l'œuvre de Norbert Elias. Le premier chapitre présente une synthèse des nombreux problèmes dits «théoriques» soulevés par l'objet de recherche. Li s'est agi principalement de compléter la théorie des champs de production culturelle par la prise en compte de la dimension «psychique » de la création scientifique et de l'espace transnational dans lequel toute œuvre de science humaine est inscrite. Le deuxième chapitre a pour objet d'éclairer la trajectoire de Norbert Elias entre son départ d'Allemagne en 1933 et le début des années 1970. On s'est efforcé pour l'essentiel de localiser le sociologue exilé dans le champ britannique des sciences humaines-sociales de l'après-Deuxième Guerre mondiale et de reconstituer la structure des réseaux dans lesquels il était inséré; parallèlement, on a cherché à mettre en valeur le fait qu'il bénéficia d'une reconnaissance souterraine aux Pays-Bas et en Allemagne dès les années 1950. Les troisième et quatrième chapitres ont enfin pour ambition d'éclairer les raisons pour lesquelles Ober den Prozess der Zivilisation a été pour la première fois traduit en France, avant d'y bénéficier, également pour la première fois, grâce aux historiens des Annales, d' une réelle reconnaissance publique. En ce sens, la réception française du début des années 197 a constitué un « tournant » dans le processus de reconnaissance transnationale de "œuvre éliasienne : on a essayé d'en cerner les soubassements et la dynamique évolutive

  • Titre traduit

    Becoming Norbert Elias. Contribution to the analysis of a trans-national process of scientific recognition : the French reception


  • Résumé

    The purpose of Ibis research is to contribute to the understanding of the process of international recognition of the work of Norbert Elias. The first chapter presents a synthesis of the many "theoretical" problems raised by the research topic. The aim was to complete theory of the field of cultural production by taking into account the "psychological" dimension of scientific creation and the trans-national environment where a work in the field of humanities is embedded. The aim of the second chapter is to enlighten the path of Norbert Elias from his departure from Germany in 1933 to the beginning of the 1970s. This chapter mainly focuses on the situation of Elias -who had to face exile in the field of British social sciences and humanities in the period after the Second World War and to piece together the structure of his relationships at that time; in parallel, this chapter shows that Elias had an underground recognition in the Netherlands and in Germany as soon as the 1950s. Finally, the third and fourth chapters aim at explaining the reasons why Ober den Prozess der Zivilisation was first translated in French after what the book could also for the first time benefit from a real public recognition thanks to the historians orthe Annales. Ln this sense, the French reception from the beginning of the 1970s makes up a turning point in the process of recognition of the Eliasian work: Ibis doctoral research aims at defining the underlying questions and the dynamics of its evolution

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (528 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 499-521. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2010-129
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.