Critique de la politique, expertise et transparence : la corruption en tant que problème public en Argentine (1989-2001)

par Sebastián Pereyra

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Louis Quéré.

Soutenue en 2010

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Au cours des dernières décennies, la corruption a suscité l'intérêt des analystes et des observateurs les plus divers. Elle est même devenue un thème à part entière dans le cadre de certaines disciplines, telles que l'économie, le droit, la science politique, la sociologie, l'anthropologie et l'histoire. Plus récemment, au carrefour de ces diverses disciplines, des spécialistes en matière de corruption ont commencé à apparaître, sorte d’authentiques «corruptologues ». Cette thèse présente une analyse de la corruption en tant que problème public. L'analyse repose sur une première distinction importante : travailler sur la corruption en tant que phénomène et l'examiner en tant que problème public constituent deux choses différentes. Dans le premier cas, l’attention est centrée sur l'explication d'un phénomène déterminé dont l'existence est postulée comme donnée, alors que, dans le second cas, l'attention est portée sur les pratiques et les discours qui conduisent à la configuration d'une situation déterminée comme problématique. La principale hypothèse qui guide ce travail entend dissocier la compréhension des processus de constitution d’un problème public et les transformations du phénomène que ces processus contribuent à définir et à caractériser. De ce point de vue, une recrudescence de la corruption en tant que phénomène n'est pas la condition sine qua non pour que la corruption se constitue en problème. Ce qui nous intéresse principalement, c'est de montrer qu'il s'agit de deux regards et de deux analyses indépendantes et que le fait de les croiser ou de les superposer conduit souvent à des erreurs et à des confusions majeures. La corruption en tant que thème ayant suscité un grand intérêt, des débats et une production intellectuelle au cours de ces dernières décennies, et en tant que phénomène de plus en plus étudié, évalué et analysé est une question particulièrement intéressante pour tenter de montrer quelles sont les particularités d'une sociologie des problèmes publics

  • Titre traduit

    Critic of politics, expertise and transparency : corruption as public problem in argentina (1989-2001)


  • Résumé

    During the last decades, the corruption aroused the interest of the analysts and the most diverse observers. It even became a full theme within the framework of certain disciplines, such as the economy, law, political science, sociology, anthropology and history. More recently, in the crossroads of these diverse disciplines, specialists in corruption began to appear, goes out of authentic corruptologues. This thesis 'presents an analysis of the corruption as public problem. The analysis is based on a first important distinction: work on the corruption as phenomenon and to examine il as public problem constitute two different kind of studies. In the first case, the attention is centered on the explanation of a definite phenomenon the existence of which is postulated as given, while, in the second case, the attention is concerned to the practices and speeches which lead to the configuration of a condition determined as problematic. The main hypothesis which guides this work intends to separate the understanding of the processes of constitution of a public problem and the transformations of the phenomenon which these processes contribute to define and to characterize. From this point of view, an outbreak of the corruption as phenomenon is not the indispensable condition so that the corruption constitutes a problem. What interests us mainly, it is to show that it is about two glances and about two independent analyses and that the fact of crossing them or of stacking them conduit often in errors and in major confusions. The corruption is a particularly interesting issue to try to show what the peculiarities of the sociology of public problems are

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (542 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 387-408. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2010-67

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.