Instrumenter la lecture critique personnelle multimédia

par Thomas Bottini

Thèse de doctorat en Technologies de l'information et des systèmes

Sous la direction de Bruno Bachimont et de Pierre Morizet-Mahoudeaux.

Soutenue en 2010

à Compiègne .


  • Résumé

    Notre recherche porte sur l'instrumentation de l'étude de contenus sonores et graphiques visant la production de nouveaux points de vue critiques. À l'heure où le Web domine l'horizon technique et conceptuel des pratiques documentaires savantes, nous proposons une instrumentation logicielle des gestes fondamentaux du travail critique (annoter, structurer, fragmenter, spatialiser, catégoriser, recomposer, mettre en relation, hiérarchiser. . . ). Notre analyse fait dialoguer l'ingénierie des connaissances, l'ingénierie documentaire et multimédia, les hypertextes spatiaux et l'interaction humain-machine, et s'adosse à une étude de l'histoire des techniques et technologies de lecture prolongée par une discussion philosophique et anthropologique autour de la notion de document numérique. Nous proposons en premier lieu un modèle conceptuel générique unifiant l'interprétation de contenus multimédias hétérogènes. Ce modèle propose des entités rendant possibles les différentes opérations matérielles et mentales fondant le travail critique, et favorise l'articulation des gestes analytiques (sélection, fragmentation) et synthétiques (spatialisation libre, contextualisation des fragments dans des structures interprétatives). Nous proposons également un environnement logiciel complet qui, adossé au modèle, permet l'étude en profondeur d'un document ainsi que l'appropriation critique d'un vaste corpus fragmentaire multimédia. Cet environnement a donné lieu à des pratiques documentaires savantes innovantes : commentaire composé de conférences de philosophie enregistrées, analyses sémiotiques de corpus multimédias, segmentation et mise en tableau de partitions musicales synchronisées.

  • Titre traduit

    Making multimedia critical reading possible


  • Résumé

    Our research aims at designing and developing tools which enable scholarly readers to perform a critical reading on sound and graphic documents. We propose software tools which make the fundamental critical operations possible (annotating, structuring, fragmenting, free Spatializing, labelling, marking, recomposing, linking, organizing. . . ). Our analysis articulates several disciplines: knowledge engineering, multimedia and document engineering, spatial hypertexts as well as computer-human interaction. We rely on a study of the history of reading and writing techniques and devices, and extend it with a philosophical and anthropological discussion about the nature of digital documents. We first propose a generic conceptual model which unifies the interpretation of heterogeneous multimedia contents. This model proposes entities which make the various material and cognitive operations on which relies critical work possible. These entities ensure a strong articulation between analytic (selection, fragmentation) and synthetic (free spatialization, fragments contextualization into interpretative structures) operations. We also propose a complete software environment which relies on the model and enables readers to thoroughly study a single document as well as a large multimedia fragments-made corpus. This software environment gave rise to innovative scholarly practices: critical essay of philosophy recorded lectures, semiotic analysis of multimedia corpora, segmentation and charting of synchronized music scores.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (363 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 163 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2010 BOT 1913
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.