Leadership, culture, and social preferences : experimental studies of some determinants of group performance from evolutionary perspective

par Muhammad Ghufran Ahmad

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Robert Weisz.

Soutenue en 2010

à Aix-Marseille 3 .

  • Titre traduit

    Leadership, culture, et préférences sociales : études expérimentales de certains facteurs d'une performance de groupe d'un point de vue évolutionniste


  • Résumé

    Des échecs de coordination et des conflits d’intérêts sont les problèmes persistantes dans les organisations. Ces problèmes ne sont pas seulement de nature économique ou rationnelle. Les préférences sociales jouent également sur la manière dont ces problèmes sont compris et abordés. On peut améliorer le fonctionnement de l'organisation par la compréhension de l'influence des préférences sociales sur la résolution de problèmes, la collaboration, et la résolution des conflits. Je trouve que les deux préférences sociales la lutte pour le statut et le maintien des relations s’entravent mutuellement: la lutte pour le statut diminue le gain des relations collaboratives, et une relation décourage l’esprit de compétition lié à la lutte pour le statut. Les préférences sociales affectent également la formation et la rétention des routines culturelles. Les groupes avec un fort sens de l’identité utilisent leurs routines de résolution des problèmes de manière plus régulière et sont plus susceptibles de conserver ces routines lors de la prise de décisions individuelles. Le statut entrave le développement et le maintien de routines en ce sens que les groupes sont relativement moins fidèles quant à leur utilisation et les individus montrent une moindre acceptation des routines du groupe. La relation entre les deux membres d'un groupe de trois permet aux deux premiers de s’engager dans la résolution cohérente des problèmes, cependant le groupe dans son ensemble utilise ses routines de manière moins régulière, et la rétention de routines est altérée également. Enfin, je trouve que la demande de leadership augmente quand les problèmes de coordination et de conflits d’intérêt deviennent plus difficiles, et que le leadership permet au groupe d’atteindre de meilleurs résultats par rapport aux actions individuelles et à la punition mutuelle quand les problèmes de coordination deviennent plus difficiles à résoudre.


  • Résumé

    Coordination failures and interest conflicts are persistent problems in organizations. These problems are not merely economic or rational. Social preferences also influence how these problems are understood and addressed. Understanding the influence of social preferences on problem solving, collaboration, and conflict resolution can improve organizational functioning. I find that the social preferences of status striving and relationship maintenance hinder one another: Status striving reduces the collaboration benefit from relationships, and relationship dampens the competitive impact of status. Social preferences also affect the formation and retention of cultural routines. Groups with a strong sense of identity use their problem-solving routines more consistently and are more likely to retain the routines during individual decision making. Status interferes with the formation and retention of routines in that groups are less consistent in using them and individuals show lower retention of the group routines. Relationship between two of the three members helps the two to solve the problems more consistently, but the group as a whole applies its routines less consistently, and the retention of routines also suffers. Finally I find that the demand for leadership goes up the more difficult the coordination and conflict resolution problems become, and that leadership enables the group to achieve higher value outcomes as compared to individual actions and mutual punishment when the coordination problems become harder to solve.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (201 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.174-192.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2827
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Puyricard). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de l'institut d'administration des entreprises.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH854

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 1261
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.