La parole intempestive du Sujet de l'éducation : cas d'école pour contribuer à une rhétorique de l'inconscient

par Claire Hintzy

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Michel Vial.


  • Résumé

    La parole intempestive à l'École, celle venue à l'esprit de l'élève, recouvre des formes variables susceptibles de contribuer à l'analyse psycho-linguistique de la diversion. Au regard de l'activité évaluative de l'enseignant, elle est d'abord repérée par le chercheur comme un dit du sujet apprenant, lequel existerait sans gravité apparente, en reste de la situation de classe, et sans effets sur celle-ci. Ce peut être un commentaire traité comme inutile, malvenu ou hors propos, alors qu'il est pourtant clairement audible, public et avancé par association. Qu'en dire alors, et qu'en faire ? Quand et pourquoi l'investir ? En deça d'un discours apparemment tenu au hasard par l'enfant, peut-il être une question dérangeante ou inattendue pour l'institution, qui soulèverait des enjeux vifs pour lui dans son milieu ? Il s'agit de considérer que le temps du dire est le temps de l'apparaître du sujet dans la classe. Ce dernier n'est pas docile ; il échappe parfois à la conscience même du sujet locuteur, ici l'élève scolarisé en maternelle, en élémentaire ou au collège. L'enseignant est donc engagé dans un lecture de la situation vécue avec ce que la psychanalyse appelle le "négatif". Cherchant, durant plusieurs mois, à accueillir les commentaires des enseignants confrontés, par détour, à une relecture de ces situations de recherche, il sera soutenu que l'intempestif ne laisse pas si indifférent qu'il n'y parait les figures d'autorité formées aux phénomènes de transfert et à la nécessité éducative. Car l'enseignant perçoit subrepticement que l'enfant parle aussi avec les émotions et les images qui l'animent, qui l'agissent. La parole intempestive devient alors, dans certaines conditions, une opportunité éducative, aux limites d'un questionnement actuel de la relation pédagogique et des savoirs engagés dans l'apprentissage. Elle permet d'interroger la pulsion épistémophilique dans la parole répétitive ou inattendue du sujet apprenant, et de reconnaître, au quotidien, l'inactualité des transferts (relationnels et d'apprentissage).

  • Titre traduit

    Misplaced speech for the subject of education : study cases contributing to build a rhetoric of the unconscious


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (267-69 f.)
  • Annexes : Bibliographie f.255-264

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.