Implications fonctionnelles de la neurogenèse hippocampique dans la mémoire spatiale à long terme chez la souris adulte

par Stéphanie Trouche

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Claire Rampon et de Bruno Bontempi.

Soutenue en 2009

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Le cerveau des mammifères continue de produire des nouveaux neurones tout au long de la vie adulte, notamment dans le gyrus denté de l'hippocampe, une structure impliquée dans l'apprentissage et la mémoire. Le rôle précis des néo-neurones n'est pas entièrement élucidé et reste au cœur des débats. Les recherches menées lors de cette thèse ont examiné l'implication fonctionnelle des néo-neurones hippocampiques dans les processus d'apprentissage et de mémoire chez la souris adulte. Afin d'identifier les nouveaux neurones hippocampiques et de suivre leur devenir, les souris ont été injectées avec du bromo-deoxyuridine, un marqueur des cellules en division. Ainsi, notre première étude a révélé que les néo-neurones peuvent être recrutés lors du rappel d'informations spatiales anciennes, et que leur activation est spécifique de la situation mnésique initialement apprise. Nos données suggèrent donc que les néo-neurones participent à la réactualisation et à la stabilisation d'une information préalablement apprise. Notre deuxième étude nous a permis de préciser le rôle des néo-neurones en démontrant que la force de l'apprentissage spatial initial influence leur contribution à l'activation du réseau neuronal lors du rappel à long terme. Enfin, par une approche pharmacologique de blocage de la neurogenèse, notre troisième étude a révélé qu'une diminution modérée de la population de jeunes neurones hippocampiques induit une altération des performances mnésiques lors du rappel de diverses tâches spatiales mettant en jeu l'hippocampe, confirmant ainsi leur implication dans le traitement des informations spatiales.

  • Titre traduit

    Functional involvement of hippocampal neurogenesis in long term spatial memory in adult mice


  • Résumé

    New neurons are being produced continuously in the mammalian brain throughout adulthood, most particularly in the dentate gyrus of the hippocampus, a region critical for learning and memory processes. To date, the function of the new granular neurons remains to be elucidated. This doctoral work has focused on the functional role of the hippocampal new neurons in learning and memory processes in adult mice. In order to identify newborn hippocampal neurons and follow their fate, mice were injected with the cell division marker bromo-deoxyuridine. Our first study revealed that new neurons aged 9 days at the time of training are recruited during remote memory retrieval. Moreover, their activation appears to be specific of the initial training situation. Our data suggest that new neurons contribute to the updating and strengthening of a previously encoded memory. Our second study aimed at determining more precisely the role of new neurons by demonstrating whether initial training strength influences their contribution to the overall neuronal activation during remote memory retrieval. In our last study, we provided evidence that a moderate decrease of the number of new neurons was sufficient to induce spatial memory impairments in several learning tasks that are hippocampal dependent, thus pointing to their functional implication in spatial memory processing. .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (212 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 183-210

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2009TOU30188
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.