Les fonctions de la fête dans la construction de l'identité collective et du sentiment d'appartenance à une communauté : le cas de Palmeira de Faro

par Odete Boaventura

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Alain Baubion-Broye et de Gaston Lanneau.

Soutenue en 2009

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Notre recherche envisage la fête, comme un instrument de socialisation et de construction d’une identité collective, du sentiment d’appartenance à une communauté. Nous voulons montrer que l'identité sociale est fortement marquée par l'attachement au village, à la religion et qu'elle se manifeste dans les représentations et les pratiques relatives à la fête. Nous voulons aussi montrer que les modes de participation aux initiatives liées à la fête et le vécu de la fête renforcent soit les représentations de la fête soit les valeurs constitutives de l'identité (village, religion, insertion sociale). Notre terrain de recherche est un village du nord de Portugal, Palmeira de Faro, distant 4 km de l'Océan Atlantique. Les traditions y sont encores vivantes, les habitants sont fidèles aux fêtes votives et aux rites hérités de leurs ancêtres, qui se déroulent au long de l'année. Nous avons choisi la fête de Saint-Antoine, parce qu'elle est la plus représentative pour la paroisse, en rassemblant beaucoup de gens de Palmeira et hors de Palmeira. Avec un questionnaire (116 questions), nous mesurons le sentiment d'appartenance au village, l'attachement à la religion, le niveau d'adhésion à la culture locale et à ses valeurs. Nous avons recueilli 180 questionnaires auprès de sujets, appartenant à trois groupes de la population locale: les anciens (qui résident dans le village depuis trois générations); les récents (première génération) et les migrants (que ne viennent au village que pour les vacances et les fêtes ou qui y peuvent passer quelques mois, s'ils sont déjà à la retraitre). Nous nous proposons démontrer que la fête, constituant une rupture dans la vie quotidienne des gens du village, se présentant comme un temps privilégié, permettant l'activation des liens sociaux et créant un concept relationnel, qui facilitent les relations interpersonnelles, met aussi en évidence, la complexité sociale de cette communauté. Nous allons voir que les modes de participation à la fête des sujets sont différents, selon les valeurs, les désirs, les intérêts et les attentes de chacun. Cependant la fête soit une occasion de divertissement et d'excès en tous genres, où le contrôle social est remplacé par le renversement des valeurs et par une contestation symbolique de l'ordre social, la fête est aussi un temps « mémorable », dont le vécu ne sera pas facilement oublié. Les individus, les familles et les groupes font des efforts à tous niveaux, pour se valoriser aux yeux de la communauté. Nous essaierons, donc, d'expliquer comment la fête devient un instrument de socialisation et de renforcement d'une identité collective, valorisant le sentiment d'appartenance à une communauté.

  • Titre traduit

    The role of celebration in the development of social identity and sense of belonging to a community


  • Résumé

    Our research focus on the study of collective celebration as an instrument of socialisation and construction of a collective identity, the sense of belonging to a community. We intend to show that social identity is strongly marked by the attachment to the village, religion and that it manifests itself in celebratory representations and practices. We also want to show that the ways of participation at celebratory initiatives and the experience of celebrations reinforce its representation as well as identity values (village, religion, social insertion). Our field of research is a village in the North of Portugal, at 4 km from the sea, whose traditions remain alive and whose habitants are loyal to their celebrations, which were inherited from their forefathers and take place all throughout the year. We have chosen Saint Anthony's celebration, for being the most representative of the parish, tightly assembling not only the habitants of Palmeira de Faro but also outside participants. We used an inquiry (116 questions) to evaluate the sense of belonging to the village, attachment to religion, level of adhesion to local culture and its values. We have carried out 180 inquiries, among three groups of the local population: the elder (who live in the village for three generations), the recent habitants (first generation) and the emigrants (who only come to the village for their holidays or the celebrations, or may spend there several months, if they are already retired). We intend to demonstrate that celebrations represent a breach in the everyday life of the village, being a privileged time that allows the activation of social bonds and that creates a relational concept which facilitates interpersonal relations, establishing the social complexity of that community. We will see that there are different methods of participation in celebrations, according to values, desires, interests and expectations. In spite of being a time of enjoyment and of all kinds of excesses, where the social control is replaced by a reversal of values and a symbolical contestation of the social order, celebrations also represent a « memorable » time and an experience which is not easily forgotten. Individuals, families and groups make efforts at every level, to valorise themselves at the eyes of the community. We will try to explain how celebrations become an instrument of socialisation and consolidation of a collective identity, valorising the sense of belonging to a community.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (258 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 202-214

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.