Georges Henein : écritures polémiques

par Pascale Roux

Thèse de doctorat en Langue, littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Dominique Combe.

Le président du jury était Mireille Calle-Gruber.

Le jury était composé de Dominique Combe, Mireille Calle-Gruber, Daniel Lançon, Michel Murat, Pierre Vilar.


  • Résumé

    Ecrivain francophone égyptien, chef de file du mouvement surréaliste au Caire, Georges Henein [1914-1974] fut l’un des esprits les plus subversifs de l’Egypte pré-nassérienne. L’ensemble de sa trajectoire littéraire est traversée par l’idée que l’artiste, pour être moderne, doit se jeter à corps perdu dans la grande « mêlée sociale » : la littérature est une arme du combat politique et l’auteur pratiqua, assidûment et sous toutes ses formes, la polémique. Abordées la plupart du temps sous l’angle de l’histoire des idées ou sous celui de la linguistique et de la rhétorique, les écritures polémiques occupent, dans le champ des études littéraires, une place très réduite. Cette étude, qui s’appuie sur un large corpus emprunté à l’auteur égyptien et qui se fonde sur une approche transversale des textes, voudrait contribuer à forger des outils d’analyse pertinents au-delà d’une œuvre singulière. Par ailleurs, si le principal point de vue adopté est littéraire, l’étude voudrait également jeter les fondements d’une approche interdisciplinaire des écritures polémiques, prenant en compte, en particulier, les apports de la linguistique et de la sociocritique. L’analyse se distingue aussi bien des approches purement internes, qui considèrent le texte comme structure close, que des approches purement externes, qui l’abordent comme simple reflet d’une réalité extérieure. La principale interrogation à laquelle l’étude s’efforce de répondre porte ainsi sur la manière dont le texte polémique organise son articulation avec l’extratextuel, par l’intermédiaire des notions centrales de scène et de représentation polémiques.

  • Titre traduit

    Georges Henein : polemical writings


  • Résumé

    The Egyptian, French-speaking writer and leader of the surrealist movement in Cairo, Georges Henein [1914-1974] was one of the most subversive spirits of pre-Nasser Egypt. The whole of his literary trajectory is crossed by the idea that the artist, in order to be modern, must plunge entirely and unconditionally into the great “social fray”: literature is a political weapon with which to carry out social battles and the author must seek assiduously and in all his forms, polemic debates. Approached most of the time from the angle of the history of ideas, or under that of linguistics and rhetoric, polemical writings occupy, in the field of the literary studies, largely a secondary place. This study, which is based on an extremely diversified corpus and which is grounded on a transversal approach to the texts, would like to contribute to forge relevant tools for analysis beyond any singular work herein. In addition, if the adopted point of view is principally literary, the study would like to also propose the bases for an interdisciplinary model useful in the study of the polemical writings, taking approach into account, primarily, the contributions of linguistics and the socio-criticism. Our analysis distinguishes itself from a purely internal approach, which regards the text as a closed structure, as well as from purely external approaches, which approach it like a simple reflection of an external reality. The principal question that the study endeavors to answer deals thus with the way in which the polemical text organizes its articulation with regards to the extra-textual via the central concepts of polemical scene and representation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.