Métabolisme peri partum et consommation alimentaire de la truie en début de lactation : implication du tryptophane

par Emmanuelle Mosnier

Thèse de doctorat en Biologie et agronomie

Sous la direction de Etienne Michel.

Soutenue en 2009

à Rennes, Agrocampus Ouest .


  • Résumé

    La truie doit rapidement augmenter sa consommation d’aliment après la parturition afin de couvrir ses besoins nutritionnels élevés provoqués par la production de lait et de limiter la mobilisation de ses réserves corporelles. L’objectif de ce travail de thèse était d’acquérir des connaissances sur le métabolisme de la truie au cours de la phase peri partum, c’est-à-dire pendant les quelques jours qui précèdent et qui suivent la mise bas, et de déterminer si une différence de résistance à l’insuline et/ou du niveau alimentaire de tryptophane pendant cette période pouvait influencer le niveau d’ingestion spontanée de la truie en début de lactation. L’implication de la réactivité émotionnelle dans le déroulement de la transition entre la gestation et la lactation a également été étudiée. L’accroissement des besoins en glucose des fœtus et en énergie de la truie en fin de gestation provoque une augmentation de la résistance à l’insuline associée à un catabolisme accru des réserves corporelles maternelles. La parturition et la sécrétion de colostrum, puis de lait sont extrêmement coûteuses en énergie et en protéines. La consommation d’aliment en début de lactation est diminuée par une forte réactivité émotionnelle ainsi que par une forte résistance à l’insuline en fin de gestation. Une forte réactivité émotionnelle est également reliée à un comportement de la truie moins favorable à la survie des porcelets pendant la mise bas. Une supplémentation modérée en tryptophane de l’aliment semble avoir peu de conséquences sur la sensibilité à l’insuline pendant la période peri partum et le début de la lactation chez la truite primipare.


  • Résumé

    A rapide increase in feed intake after farrowing is necessary to provide sufficient amounts of energy and nutrients for milk production and to limit the mobilization of the body reserves of the sow. This thesis was undertaken to describe the metabolism of the sow during the peri partum period, i. E. Between the few days around farrowing, and to elucidate whether insulin resistance and/or the dietary level of typtophan can modulate the level of feed intake during early lactation. The relationship with the emotional reactivity was also evaluated. The increase of glucose requirement of the fetuses and of energy requirement of the sow during late pregnancy induces an increase in the insulin resistance associated with a rise in the catabolism of sow body reserves. Farrowing, colostrums production, and then, milk production need a very high amount of energy and protein. The voluntary feed intake of the sow during early lactation can be impaired through a high emotional reactivity and a high insulin resistance during late pregnancy. A high emotional reactivity and a high insulin resistance during late pregnancy. A high emotional reactivity is also associated with a behavior less favourable to piglet survival during farrowing. Finally a slight excess in the dietary tryptophan level does not clearly modify the insulin resistance of the primiparous sow during the peri partum period neither during early lactation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (180 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 158-180

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B 191
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.