Consequences of anthropogenic changes on rodent communities and populations : study cases on native and introduced species in Eastern Senegal

par Adam Konečnỷ

Thèse de doctorat en Biologie des populations et écologiePopulation biology and ecology

Sous la direction de Jean-Marc Duplantier et de Josef Bryja.

Soutenue en 2009

à Montpellier 2 en cotutelle avec Masaryk University, Brno. Faculty of sciences .

  • Titre traduit

    Conséquences des changements anthropiques sur les communautés et populations de rongeurs: étude de cas sur des espèces endémiques et introduites au Sénégal-Oriental


  • Résumé

    Les rongeurs de la savane soudanienne du Sénégal-Oriental ont été examinés en relation avec l'intensité des changements liés à l'homme. Un des moteurs principaux du changement global, l'usage des terres, a causé une augmentation significative des abondances de rongeurs dans les milieux cultivés par rapport aux savanes naturelles du Parc National du Niokolo-Koba. Ceci est du surtout à l'augmentation des effectifs de l'espèce ubiquiste Mastomys erythroleucus. Au niveau des populations, la fragmentation et la déforestation de la savanne boisée, potentiellement facilités par les changements climatiques subsahariens, ont eu des conséquences sur la diversité génétique d'une autre espèce partiellement arboricole : Praomys daltoni. La richesse allélique et l'hétérozygotie attendue sont significativement plus basses, et la différentiation inter-populations plus forte dans la limite nord de sa répartition, où des populations isolées ne survivent que dans les villages, alors que dans les localités du sud sa répartition est continue dans les savanes. Un autre aspect majeur du changement global est l'introduction et la propagation du rat noir Rattus rattus, dont la colonisation du Sénégal a été décrite en utilisant une approche Bayesienne récemment développée et basée sur les données de microsatellites. Le scénario évolutif le plus probable indique des introductions multiples d'individus d'origines diverses, ce qui peut expliquer son succès invasif. Des conséquences substantielles de l'impact humain sur les rongeurs ont été observées au niveau des communautés et des populations, avec des effets importants sur la biodiversité et le bien-être des populations humaines


  • Résumé

    Rodent communities and populations in the Sudanian savanna of Eastern Senegal were investigated in relation to the intensity of human-made changes of the environment. One of main drivers of the global change, land use, caused significantly higher abundances of rodent communities in agriculture landscape via to increasing dominancy of the ubiquitous murid species Mastomys erythroleucus, than was observed for pristine savannas inside the Niokolo Koba National Park. At population level, the fragmentation and deforestation of wooded savanna, potentially facilitated by climatic changes in this sub-Saharan region, indicated significant changes in genetic diversity of another species, the partly arboreal Praomys daltoni. Microsatellite allelic richness and expected heterozygosity were significantly lower, and population differentiation higher in isolated populations in the northern limit of its distribution area, where they have left deforested landscape and survive only in villages, than in southern localities with continuous P. Daltoni distribution. Another main aspect of the global environmental change is the human-mediated introduction and spread of the invasive black rat Rattus rattus, whose colonization of Senegal was described using recently developed Bayesian approach based on microsatellite data. The most likely evolutionary scenario indicated multiple introductions and several subsequent admixture events, which might support its invasion success. Substantial consequences of human impact on rodents were found at both community and population levels, implying important effects on biodiversity and human well-being

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (157 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 141-156. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2009.MON-94
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.