C-Myc et lymphomagenèse dans les cellules B infectées par le virus d’Epstein-Barr

par Stéphanie Durand-Panteix

Thèse de doctorat en Biologie, Sciences, Santé.Immunologie, onco-hématologie, infectiologie

Sous la direction de Jean Feuillard.

Soutenue en 2009

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    Ce travail visait à étudier l’implication de l’oncogène c-myc dans la lymphomagenèse, et ce dans un contexte d’infection des cellules B par le virus d’Epstein-Barr (EBV). Il s’est articulé autour de trois axes. Dans un premier temps, nous avons montré que les facteurs c-Myc et NF-κB sont les deux principaux systèmes transcriptionnels activés dans les cellules B EBV+ en latence III, responsables de leur phénotype, de leur profil de prolifération et de leurs propriétés biologiques. Nous avons ensuite initié un travail concernant l’étude des rôles de c-Myc et de l’EBV dans la régulation de l’expression d’une molécule de co-signalisation de la réponse immune : la protéine B7-H1. Nous montrons que l’EBV augmente l’expression de cette protéine, alors que c-Myc la réprime, aux niveaux transcriptionnel et de son export à la membrane cellulaire. Enfin, nous avons élaboré de nouveaux vecteurs plaçant l’oncogène c-myc (ou le gène rapporteur luciférase) sous le contrôle de la région régulatrice située en 3’ du locus des gènes des immunoglobulines (LCR 3’IgH) : les vecteurs pHEBo-pVH-Luc/Myc-LCR 3’IgH. La transfection du vecteur contenant c-Myc dans la lignée EREB2-5, dépendante de l’œstrogène pour sa prolifération, a permis sa transformation en une lignée proliférante indépendante de cette hormone. En cela, il pourrait s’agir d’un nouvel outil moléculaire d’intérêt permettant d’étudier à la fois l’activité transcriptionnelle de LCR 3’IgH et le pouvoir transformant de c-Myc.

  • Titre traduit

    C-Myc and lymphomagenesis in Epstein-Barr virus-infected B cells


  • Résumé

    This work aimed to study the involvement of the c-myc oncogene in lymphomagenesis, in a context of Epstein-Barr virus (EBV)-infected B cells. It was structured around three axes. We first showed that the c-Myc and NF-κB factors are the two master transcriptional systems activated in latency III program of EBV + B cells, responsible for their phenotype, their proliferation profile and their biological properties. Then, we started a work on the roles of c-Myc and EBV in the regulation of the expression of a co-signaling molecule of the immune response: B7-H1. We have shown that EBV increases B7-H1 expression and c-Myc decreases it at transcriptional and membrane cellular export levels. Finally, we have developed new vectors placing the c-myc oncogene (or luciferase reporter gene) under the control of the 3’ regulatory region lying downstream of the immunoglobulin locus (3'IgH LCR). These vectors are named pHEBo-pVH-Luc/Myc-3'IgH LCR. The transfection of the vector containing c-Myc in EREB2-5 cell line, estrogen-dependant for its proliferation, led its transformation into an estrogen-independent proliferative cell line. Thus, it could be a new molecular tool of interest to study both the transcriptional activity of 3'IgH LCR and the transforming power of c-Myc.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par S.C.D. de l'Université à Limoges

C-Myc et lymphomagenèse dans les cellules B infectées par le virus d’Epstein-Barr


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (268 p.)
  • Notes : Thèse confidentielle jusqu'en septembre 2010
  • Annexes : Bibliogr. p. 219-248

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Sciences et Techniques). Service Commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 9075
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par S.C.D. de l'Université à Limoges

Informations

  • Sous le titre : C-Myc et lymphomagenèse dans les cellules B infectées par le virus d’Epstein-Barr
  • Détails : 1 vol. (268 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 219-248
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.