Évolution de la population, modes de production et reproduction, rapports sociaux et développement rural : une approche des dynamiques démographiques dans leur contexte historique, économique, social, politique et culturel et leur interaction sur l'évolution des forces productrices, leurs rapports sociaux et modes de production dans le milieu rural agricole au Rwanda de l'époque pré-coloniale à 1994

par Jean-Claude Ndungutse

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Hervé Le Bras.

Soutenue en 2009

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    La plupart des chercheurs (historiens, démographes, sociologues, anthropologues et autres experts qu'ils soient nationaux ou internationaux) qui ont travaillé sur le Rwanda affirment que l'accroissement rapide et la forte densité qui caractérisent sa population sont les signes d'un surpeuplement qui serait à l'origine de la pauvreté et une entrave au décollage économique de ce petit pays de l'Afrique centrale. D'autres avancent l'idée selon laquelle la guerre de 1990 et son point culminant qu'est le génocide de 1994 prendraient leur origine dans cette croissance démographique galopante et non maîtrisée qui aurait provoqué une promiscuité sociale étouffante où chaque groupe social aurait tenté de se trouver une place et un statut social. Tout en acceptant l'idée que l'équilibre entre population et ressources peut présenter structurellement des moments malthusiens, Jean-Claude Ndungutse montre que, tout au long de l'évolution de la société rwandaise, d'autres facteurs ont joué notamment les aléas climatiques, les modes de productions déséquilibrés, les ravageurs des plantes comme des criquets pèlerins et autres facteurs sociaux (violences, inégalités sociales, mauvaise gouvernance et crimes politiques, maladies et autres. . . ) qui tous, ont contribué à la dégradation du potentiel productif dans le milieu rural agricole au Rwanda. Jean-Claude Ndungutse s'inscrit dans la vision d'Esther Boserup et aborde le sujet dans une approche historique, sociologique et anthropologique.

  • Titre traduit

    Evolution of the population, modes of production and reproduction, social rapports and rural development : an approach of demographic dynamics in their historical, economic, social, political and cultural context and their interaction on the evolution of the producing forces, their social rapports and modes of production in the agricultural and rural area in Rwanda from the pre-colonial time to 1994


  • Résumé

    The main part of local and international researchers (historians, demographers, sociologists, anthropologists and other experts) who have worked on Rwanda say that the speedy increase and the high density characterizing its population are signs of underdevelopment which is a source of poverty and a hamper of the economic take off of that small country located in the central Africa. Other people believe that the 1990 war which led to 1994 genocide have their main origin in the galloping and non controlIed increase of population which provoked a tough social promiscuity where each social group tries its best to get a room and a social status. If we do accept the idea that the equilibrium between a population and its resources may structurally conduct to Malthusian moments, Jean-Claude Ndungutse shows that during the changes of the Rwandese society, some other factors such as climatic ales the inadequate production system, the plantations invaders such as insects and other social factors (violence, social inequity, bad governance and political crimes, illness, etc. . . ) should be taken into account to explain the situation. AlI of them had contributed to deteriorate the production potentials in the Rwandese agricultural rural area. Jean-Claude Ndungutse has the same point of view as Esther Boserup and treats the subject in a historical, sociological and anthropological approach.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par L'Harmattan à Paris

Rwanda : les spectres de Malthus, mythe ou réalité ? : une approche socio-historique et anthropologique des dynamiques démographiques à travers modes de production et rapports sociaux dans le milieu rural agricole, de l'époque précoloniale à 1994


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (536 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 478-490. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2009-159
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par L'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Rwanda : les spectres de Malthus, mythe ou réalité ? : une approche socio-historique et anthropologique des dynamiques démographiques à travers modes de production et rapports sociaux dans le milieu rural agricole, de l'époque précoloniale à 1994
  • Dans la collection : Logiques sociales
  • Détails : 1 vol. (367 p.)
  • ISBN : 978-2-296-54810-72-296-54810-5
  • Annexes : Bibliogr. p. 331-341. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.