La Formation des recommandations des analystes financiers et la prise de décision des gérants de portefeuille : le rôle de la rationalité mimétique

par Abdelouahid Assaïdi

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Christian Hoarau.

Soutenue en 2009

à Paris, CNAM .


  • Résumé

    La théorie de la finance moderne appuie ses prédictions sur la rationalité parfaite des agents. Ces derniers seraient capables d’intégrer toute nouvelle information à leurs croyances préalables selon les probabilités conditionnelles de Bayes. Ils auraient également une capacité objective à évaluer un contexte décisionnel conformément à la maximisation des préférences en accord avec la théorie de l’utilité de Savage (1954). Selon l’hypothèse de l’efficience du marché, le prix observé sur le marché est égal à la valeur fondamentale. Les phénomènes d’anomalies et les biais comportementaux atténuent la portée de la finance moderne. Tenant compte de l’aspect psychologique, l’approche comportementale intègre la complexité des comportements humains et prend en considération un niveau d’incertitude plus large, pour mieux rendre compte de la réalité. Dans un univers incertain, les anticipations se fondent certes sur des logiques de calculs probabilistes, mais aussi sur une construction mentale par l’homme dans son environnement. L’approche conventionnaliste soutient que compte tenu de l’incertitude qui caractérise les marchés financiers, la prévision « juste » n’existe pas ex ante. Les prises de décision ne relèvent pas uniquement du sort individuel mais dépendent fortement de l’entourage. La rationalité mimétique signifie que les analystes financiers et les gérants de portefeuille imitent lorsqu’ils sont placés dans un contexte marqué par l’incertitude, ce qui peut améliorer leurs performances et anticipations. De ce fait, ils cherchent non seulement à suivre l’opinion collective mais également à anticiper la manière avec laquelle les autres prévoient l’avenir moyen du marché.

  • Titre traduit

    Formation of recommendations of financial analysts and decision-making of portfolio managers : the role of mimetic rationality


  • Résumé

    The predictions of the modern finance theory lie with the perfect rationality of agents. Supposedly, they would be able to integrate any new information to their beliefs in accordance with the conditional probability of Bayes. They would also be able to objectively evaluate a decisional context in conformity the maximization of preferences and in accordance with the theory of utility of Savage (1954). According to the hypothesis of the market efficiency, the observed price on the market equals the fundamental value. The phenomenon of anomalies and the behavioural biases attenuate the range of modern finance. Considering the psychological aspect, the behavioural approach tries to integrate the complexity of human behaviours and takes into account a wider level of uncertainty in order to better account for the reality. In an uncertain environment, the anticipations are based on logical probabilistic calculations. They are also based on a mental construction by the human being in his own environment, taking into account his perception, emotions, motivations, and so on. The conventional approach seems more critical towards theories of modern finance in the sense that given uncertain that characterizes financial markets, the “right” prevision does not exist. The collective influences are such that the decision are not only individually made but highly depends on the entourage. The mimetic rationality improves individual performances and the anticipations of financial analysts and portfolio managers within uncertain situations. In fact, the agent not only looks to follow the collective opinion but also to anticipate the way others foresee the average future of the market.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (339- vi p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 326

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 706
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Th A 706 double
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.