Analyse et modélisation de la gestion du grand gibier : le cas de la région Aquitaine

par Hanitra Rakotoarison

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Patrick Point.

Soutenue en 2009

à Bordeaux 4 .


  • Résumé

    Cette thèse s'inscrit dans le constexte de l'évaluation économique des ressources naturelles renouvelables dans le cas du grand gibier (sanglier, chevreuil et cerf). Sa surpopulation pose actuellement la question de l'efficacité de la chasse. A l'aide des modèles bioéconomiques, notre objectif est d'analyser l'utilité sociale du grand gibier. Cette dernière est composée de quatre éléments : (i) les bénéfices de consommation liés à la chasse, (ii) les bénéfices de non consommation liés à l'observation de la faune sauvage ou un usage futur, (iii) les coûts privés pour les chasseurs et (iv) les externalités négatives provenant des dommages agricoles, forestiers et des accidents routiers. Toutes ces valeurs économiques dépendent de façon complexe de la dynamique temporelle et spatiale de la population de grand gibier. Chacune d'elles fait appel à des théories économiques et à des méthodes empiriques spécifiques. Les bénéfices non marchands du grand gibier sont évalués à partir d'un transfert de bénéfices à l'échelle internationale. La concentration spatiale des dommages agricole est étudiée avec l'économétrie spatiale. Les dommages forestiers liés aux cervidés sont évalués avec des modèles basés sur la dynamique des systèmes. En calibrant le modèle sur les contextes de la région Aquitaine, nous avons trouvé les équilibres du système. Ce travail souligne néanmoins la limite de la modélisation en présence de fortes incertitudes. L'ensemble des recherches peut servir de base de discussion entre les parties prenantes dans la recherche d'une politique de gestion durable de la chasse.

  • Titre traduit

    Analysing and modelling big game management : the case of the Aquitaine region


  • Résumé

    This thesis's background is the context of the economic valuation of renewable natural resources with the big game case (wild boar, roe deer and red deer). Its overpopulation asks the question of the efficiency of hunting management. With bioeconomic models, our goal is to analyze the social utility of big game. This one is made up of four elements : (i) consumptive benefits for hunting activity, (ii) non consumptive benefits for wildlife viewing or future uses, (iii) private costs of big game management and (iv) negative externalities from agriculture, forestry and vehicles collisions. All these economic values are linked in a complex way with the temporal and spatial big game dynamics. Economic theory and specific empirical methods were used for each type of values. Non-market benefits of big game are measured with a benefit-transfer in an international context. Spatial clusters of crop damaged zones were analyzed with spatial econometrics. System dynamics models were used to explain forestry damage. By applying models with the Aquitaine region contexts, we found the equilibriums of the system. This work shows modelling limits with high uncertainties. However, all the research produced here can serve as a discussion basis for implementing a sustainable management of hunting policy.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Analyse et modélisation de la gestion du grand gibier : le cas de la région Aquitaine

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (390 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 336.

Où se trouve cette thèse\u00a0?