Comportements aristocratiques dans les pays de Tarn et Garonne (Bas Quercy et Haut Toulousain)

par Didier Panfili

Thèse de doctorat en Histoire du Moyen-Âge

Sous la direction de Mireille Mousnier.

Soutenue en 2008

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Il s’agit de montrer quelles formes d’adaptation les aristocrates – et en particulier ceux de la moyenne et petite aristocratie peu étudiés habituellement – ont dû mettre au point pour maintenir leur domination sur les paysans face à un pouvoir comtal toujours présent – le vicomte demeure son représentant et n’acquiert aucune indépendance – et à une Eglise revendiquant une part toujours plus importante du pouvoir. Cette dernière notamment joue un rôle essentiel dans la « déparentalisation » des liens sociaux. La faible envergure de la plupart de ces aristocrates permet au comte et aux établissement religieux de prendre en charge, surtout après 1130, la fondation de très nombreux castelnaux et villes neuves. Face à ces deux pouvoirs, les aristocrates mettent en œuvre des stratégies d’affirmation de l’autorité – s’imposer spatialement en multipliant l’implantation de serfs sur des écarts ou inventer de nouveaux prélèvements après la perte des dîmes par exemple – mais aussi de contournement des difficultés – interdits matrimoniaux non respectés pour éviter l’émiettement du patrimoine dans un espace où existe un partage égalitaire. Une histoire politique du Bas-Quercy et du Haut-Toulousain du Xe siècle à 1214 est proposée en guise d’introduction. Les cinq chapitres suivants forment le cœur de ce travail et sont résolument tournés vers des comportements : désigner, s’allier – mariage et parenté mais aussi fiefs et pairs, manifester sa foi, dominer. Le rôle et la place des femmes sont abordés dans chacun des chapitres. Une annexe composée de dossiers sur une vingtaine de lignages aristocratiques les plus représentatifs de la diversité des situations clôt enfin cette étude.

  • Titre traduit

    Aristocratic behaviour in the Pays de Tarn and Garonne (Bas-Quercy and Haut-Toulousain) in the 11th and 12th century


  • Résumé

    We are going to explain how the aristocrats, more particularly those belonging to the middle and the low aristocracy adjusted to maintain their domination over the peasantry while the power of the count was still active (the viscount being his representative and gaining no independence) and the church was claiming more and more power. The church, in particular, played an essential part in the “de-parenting” of social relationships. The small calibre of most of these aristocrats enabled the count and the church to take over, particularly after 1130, the creation of many “castelnaux” and new towns. In front of those two powers, the aristocrats implemented strategies to assert their authority, to impose themselves locally by allowing an increasing number of serfs to settle in hamlets or inventing new taxes (after they lost the tithe for instance) ; they also circumvented difficulties : marital interdictions were not respected in order to prevent the fragmentation of patrimonies in a region where an egalitarian sharing existed. A political history of Bas-Quercy and Haut-Toulousain is set by way of an introduction. The next five chapters will represent the core of this research and will resolutely deal with the description of behaviours : naming, allying (marriages and relationships as well as fiefs and peers), demonstrating faith and dominating. The role and function of women will be mentioned in each chapter. As an appendix, there will be a file about twenty or so aristocratic lineages among the most representative ones of the diversity of situations.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Aristocraties méridionales : Toulousain-Quercy, XIe-XIIe siècles


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (665, 156 p.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre national de la recherche scientifique. Laboratoire France méridionale et Espagne. Bibliothèque méridionale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 334
  • Bibliothèque : Centre national de la recherche scientifique. Laboratoire France méridionale et Espagne. Bibliothèque méridionale.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TU 2764

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Aristocraties méridionales : Toulousain-Quercy, XIe-XIIe siècles
  • Dans la collection : Histoire , 1255-2364
  • Détails : 1 vol. (460 p.)
  • Notes : Mention d'errata : "Une erreur s'est malencontreusement glissée dans le texte de [4e de] couverture. Contrairement à ce qui est écrit ce ouvrage ne comporte pas de CD. Les annexes sont à télécharger gratuitement sur le site de l'éditeur.
  • ISBN : 978-2-7535-0993-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 393-408. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.