Les Romancières africaines à l'épreuve de l'invention de la femme : essai d'analyse du nouveau discours romanesque africain au féminin (Calixte Beyale, Ken Bugul, Malika Mokeddem)

par Emmanuel Tchoffogueu

Thèse de doctorat en Littérature française, générale et comparée

Sous la direction de Romuald Fonkoua.

Soutenue en 2008

à Strasbourg 2 .


  • Résumé

    La thèse a pour objectif de montrer non seulement comment les romancières africaines des années 1980-1990 promeuvent l’image de la nouvelle femme africaine, en prolongeant les revendications féministes de leurs aînées, mais aussi et surtout de décrire le fonctionnement de leurs discours qui se caractérisent essentiellement par une esthétique de subversion des normes linguistiques. Cette transgression réduplique leur combat dans le but d’inventer la nouvelle Africaine, celle qui affronte les carcans de la tradition et s’ouvre à l’universalité. Le corpus est constitué des œuvres romanesques autobiographiques – pour la plupart – de trois écrivaines représentant deux macro-espaces géoculturels : l’Afrique subsaharienne avec C. Beyala et Ken Bugul ; le Maghreb avec Malika Mokeddem. L’étude cherche, en s’appuyant sur la linguistique du discours telle qu’amorcée par H. Weinrich et enrichie par J. -M. Adam, D. Maingueneau ou A. Viala, à montrer comment ces créatrices concilient problématique féminine et défi du développement de l’Afrique, de manière à contribuer efficacement à une nouvelle visibilité de la littérature africaine. Les lectures transversales révèlent ainsi un nouveau positionnement de la femme africaine incarnée dans l’espace de la création par la nouvelle écrivaine qui participe aux luttes sociopolitiques et culturelles, afin de se projeter dans un futur prometteur pour une société en mutation. L’hypothèse d’un dépassement de la lecture des œuvres de femmes comme l’expression monocorde de la condition féminine est vérifiée, et la thèse contribue notamment à la réhabilitation d’une littérature féminine mise à mal par une certaine critique limitée simplement aux aspects descriptifs et thématiques.

  • Titre traduit

    African female novelists promoting women : the attempt of analysis of a new african female novelistic discourse


  • Résumé

    This dissertation aims to demonstrate not only how African novelists in 1980-1990 promoted the image of the new African woman by continuing the feminist demands of their predecessors, but also, and foremost, to describe the pattern of their discourse, which was characterized predominantly by aesthetics of subversion of linguistic norms. This linguistic defiance mirrors their fight to invent the New African Woman, who throws off the shackles of tradition and opens herself up to universality. The corpus is composed primarily of autobiographical novelistic works by three writers who represent two geocultural macrospaces: the sub-Saharan Africa of C. Beyala and Ken Bugul, and the Maghreb of Malika Mokeddem. This study seeks, drawing on the linguistics of discourse as initiated by H. Weinrich and enriched by J. -M. Adam, D. Maingueneau, and A. Viala, to present how these creative female artists reconcile the feminine problem with the challenge of African development in such a way as to expeditiously contribute to new visibility for African literature. Transversal reading thus reveals a new place for the African woman, who is embodied in the creative space by the new woman writer participating in sociopolitical and cultural battles in order to advance a society in evolution into a promising future. The hypothesis of over-reading women’s literary works as the monotonous expression of the feminine condition is supported; the dissertation contributes, in particular, to a rehabilitation of feminine literature that has been undermined by criticism that has limited itself solely to descriptive and thematic aspects.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (375 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 328-356. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.732,2008
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.