Le passage jurassique crétacé au Liban

par Isabelle Veltz

Thèse de doctorat en Géologie

Sous la direction de Vincent Barbin.

Soutenue en 2008

à Reims .


  • Résumé

    Les travaux décrits dans ce mémoire ont été conduits dans le but de clarifier la succession des évènements géologiques s’étant déroulés sur le territoire libanais de la fin du Jurassique au début du Crétacé. Classiquement attribués au Jurassique supérieur (Kimméridgien-Thitonien) les calcaires sommitaux des formations de Bikfaya et de Salima sont recouverts par des dépôts de grès azoïques : les « Grès de base » d’âge incertain. Le sommet de ces grès contient de nombreux gisements ambrifères dont la faune devait être datée. L’analyse sédimentaire et micro-paléontologique des échantillons récoltés lors du levé des nombreuses coupes effectuées sur l’ensemble du territoire libanais à permis de révéler les diachronies variées du contact calcaire-grès. Ainsi, ce contact, qui pour les anciens auteurs correspondait à la limite entre le Jurassique et le Crétacé, souligne l’histoire géologique ancienne et complexe d’un territoire composite, contrarié par l’activité tectonique plio-quaternaire qui modèle actuellement le Moyen Orient. Nous proposons que la partie Ouest du Liban (Monts Liban et plaine côtière) a évoluée pendant le Jurassique dans un contexte subsident de bordure de bassin losangique liés aux Palmyrides syriennes. Puis, consécutivement à une inversion des contraintes tectoniques, la partie Nord du Mont Liban a progressivement été soulevée. Ceci a induit un arrêt sédimentaire, une abrasion et une karstification des domaines émergés. Parallèlement, la région du Chouf et ses bordures ont accueilli une sédimentation carbonatée continue probablement jusqu’à la fin du néocomien. Cette sédimentation très variable verticalement et horizontalement est le résultat de mouvements différentiels d’un substratum en touche de piano. Puis, de l’Anti-Liban, dont l’histoire géologique étudiée ici de part et d’autre du contact calcaire-grès présente un comportement totalement différent du reste du Liban, des flux réguliers de sables continentaux viennent combler les dépressions toujours actives tectoniquement comme le soulignent les nombreuses passées volcaniques. L’arrivée des grès est diachrone sur le Mont Liban, progradante vers le Nord ; les quartz sédimentant dans un environnement carbonaté littoral puis progressivement exondé

  • Titre traduit

    Jurassic cretaceous boundary in Lebanon


  • Résumé

    Studies described in this report have been realized in order to clarify of geological events series which took place in Lebanon between Upper Jurassic and Lower Cretaceous. Classically attribute to Upper Jurassic (Kimmeridgian – Thitonian) “Bikfaya and Salima formations” top limestone are covered by azoicals sandstones : “ les Grès de base”. Top sandstones are full of undated ambriferous deposits. Sedimentary and micropaleontological studies of sample collected upon all over Lebanon show various diachronies for limestone-sandstone contacts. For ancients authors, this contact means Jurassic-Cretaceous boundary. For us, it emphasize an ancient and complex geological history of a composite land, altered by Middle East Plio-Quaternary tectonic activity. We propound Lebanon’s west border (costal plain and Mont Liban) evolutes during Jurassic as subsident lozenge basin border connected with Syrian Palmyrides. Then, consequently to reversal tectonic North part of the Mont Liban has been gradually uplifted, eroded and karstifed. In the same time, Chouf and is border receive continues limestone sedimentation probably until Late Neocomian. Vertical and horizontal variability of the limestone sedimentation resulted from differentials moves of a keyboard like substratum. Limestone-sandstone contact have been studying in Anti-Liban mount and show totally different geological history that the other part of Lebanon. Then, Anti-Liban mount sent continentals sand flows to Chouf depressions. Those depressions had regular tectonically and volcanic activity during their filling up by sand. Sandstone deposit is totally diachronic in Mont Liban, with a North progradation. Quartz deposit started in costal limestone environment and finished in continental’s. At the end of tectonically activity Lebanon is covered by clayey and ambriferous sandstones deposits

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (279p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 227-251

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 08REIMS032
  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 08REIMS032Bis

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 08 REIM S032
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.