Le processus de séparation à l'adolescence

par Isée Bernateau

Thèse de doctorat en Psychanalyse et psychopathologie

Sous la direction de François Richard.

Soutenue en 2008

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le processus de séparation, qui se déploie de la naissance à la mort, connaît à l'adolescence son moment de vérité car il devient vital pour l'adolescent de faire la preuve de sa capacité à s'éprouver séparé de ses objets d'investissement. Il ne peut néanmoins se développer sans entraîner angoisse et destructivité : il s'origine dans les premières absences de la mère qui ont été ressenties par l'infans comme la disparition d'un objet unique, nécessaire à la survie. Ces première séparations et retrouvailles jouent un rôle fondamental au sein du processus de différenciation et de subjectivation, en permettant la symbolisation de l'objet absent. Le processus de séparation permet de distinguer la séparation temporaire de la séparation définitive, la perte. Il n'est donc pas un deuil, mais il prend à l'adolescence la couleur du deuil, car il présuppose le fantasme de meurtre de l'objet. En dialectisant l'absence et la présence, le processus de séparation donne sens à l'une et à l'autre et fait cesser la hantise de l'objet absent.

  • Titre traduit

    Separation process at adolescence


  • Résumé

    The separation process, spreads throughout life from birth until death, finds its moment of truth during adolescence, as the teenager is confronted with his ability of feeling separated from his invested objects. Nevertheless, this process cannot develop without the experiencing of anguish and destructiveness : it's origin being in the mother's first absences, whereby the infans feels the disappearance of the only object, indispensable for survival. These first separations and reunitements play a fundamental role within the process of differentiation and « subjectivation », enabling the symbolization of the 'absent1 object This process, therefore, allows for the possibility to distinguish between temporary separation and that of final separation which includes loss. During the period of adolescence, the separation process takes on the appearance of mourning, as it presupposes the phantasm of the destruction of the 'absent' object. However, by setting up a dialectic relation between absence and presence, the separation process gives a meaning to both, and puts an end to the dread of the 'absent' object.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (414 f.)
  • Annexes : 462 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2008) 059

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11043
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.