A escritura do intervalo : a poética epistolar de Antônio Vieira

par Maria Regina Barcelos Bettiol

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Maria Luiza Berwanger da Silva et de Jean Bessière.

  • Titre traduit

    = L'écriture de l'entre deux : la poétique epistolaire d'Antônio Vieira


  • Résumé

    This study aims at recovering correspondence written by the Portuguese Jesuit Antônio Vieira Ravasco, known in Brazilian and Portuguese annals as Father Antônio Vieira. An emblematic symbol of the Portuguese language, the priest lived in the Portuguese America, where nowadays lies the territory of Brazil during the seventeenth century. It is precisely in this unpredictable Portuguese America, in this Colonial Brazil where, as an “exile”, Vieira wrote most of his letters and works, producing a literature that was neither Portuguese nor Brazilian, but a deterritorialized Portuguese Literature – a Portuguese-Brazilian literature, written between two worlds. Vieirian epistolography comprises a cartography depicting the author’s geographic and textual scenery, as well as a culture that was still in bloom and whose unity rose paradoxically under the sign of diversity. These letters are the founding texts of the Brazilian culture, once they have contributed to the development of a national imaginary.

  • Titre traduit

    Writing in-between : Antonio Vieira's epistolary poetics


  • Résumé

    Ce travail a pour but de réhabiliter la correspondance du jésuite portugais Antônio Vieira Ravasco, connu dans les annales de la Littérature brésilienne et portugaise comme le Père Antônio Vieira. Figure emblématique de la lusophonie, Vieira vécut en Amérique Portugaise, actuellemente territoire du Brésil, au cours du dix-septième siècle. C’est justement dans cette imprévisible Amérique, le Brésil-colonie, que l’exilé Vieira écrivit la majorité de sa correspondance et de son oeuvre, pratiquant non pas une littérature portugaise ou brésilienne à proprement parler, mais plutôt une littérature déterritorialisée, une littérature luso-brésilienne écrite dans un entre-deux-mondes. La lettre vieirienne est une cartographie du paysage géographique et textuel de l’auteur, d’un Brésil en formation, d’une culture en gestation dont l’unité naît paradoxalemente sous le signe de la diversité. Les lettres se configurent comme textes fondateurs de notre culture même si elles contribuèrent à la formation de l’imaginaire national.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (267 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 196-209

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11286
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.