Royauté, royalismes et révolution : Marie-Thérèse-Charlotte de France (1778-1851)

par Hélène Françoise Becquet

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Clément Martin.

Soutenue en 2008

à Paris 1 .


  • Résumé

    La mort de Louis XVI signalerait la fin de la royauté en France. Ce postulat classique est à nuancer : la Révolution ne met pas fin à la dignité royale, elle la transforme et la démultiplie. De la même façon, la Révolution invente les royalismes qui constituent un courant majeur de l'histoire politique, sociale et intellectuelle de la France au xrxe siècle, bien que leur force soit souvent négligée dans l'historiographie. Le but de ce travail est d'éclairer ces aspects méconnus de l'histoire politique française de la charnière des xviiiè et x~ siècles en utilisant le prisme de Marie-Thérèse-Charlotte de France, fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette d'Autriche-Lorraine. Durant sa longue vie, cette princesse a connu toutes les vicissitudes de la famille royale française. Elle est un protagoniste important de l'histoire politique de la période et une figure essentielle du système de légitimation de la monarchie des Bourbons et de l'imaginaire politique des royalistes.

  • Titre traduit

    Kingship, royalisms and revolutions : Marie-Thérèse-Charlotte de France (1778-1851)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (IX-923 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 536-601. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 08 : 112

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10865
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.