Intérêts écologiques des bords de route en milieu agricole intensif

par Louis de Redon de Colombier

Thèse de doctorat en Écologie

Sous la direction de Nathalie Machon et de Frédéric Jiguet.

Le président du jury était Patrick Blandin.

Le jury était composé de Sabine Bielsa, Päivi Tikka.

Les rapporteurs étaient Thierry Dutoit, Françoise Rozé.


  • Résumé

    Les routes sont des infrastructures essentielles de nos paysages et ont de nombreux impacts sur l’environnement. Plusieurs études ont cependant montré que leurs dépendances vertes pouvaient jouer un rôle bénéfique pour la biodiversité au sein des paysages agricoles où l’intensification des pratiques depuis soixante ans a mené à sa forte raréfaction. Dans ce contexte, nous avons étudié les rôles « habitat » et « corridor » des bords de route pour les communautés de petits mammifères et de plantes. Nous avons tout d’abord retrouvé un certains nombres d’effets négatifs associés aux routes, comme une homogénéisation biotique des milieux adjacents, une pollution importante de l’environnement proche et un effet barrière pour certaines espèces animales. Nous avons surtout montré que les effets « refuge pour la biodiversité » et « corridors de continuités biologiques » étaient bien une réalité associée aux dépendances vertes des bords de route en milieu agricole. Nous avons aussi montré que ces effets dépendaient de paramètres comme les modes de gestion (fauche), les dimensions de « l’emprise verte », ou encore, la présence de haies ; et qu’ils permettaient le maintien de services écosystémiques locaux. L’intérêt écologique des bords de route en milieu agricole intensif a donc été mis en évidence tout en montrant que certaines mesures politiques pouvaient être instaurées pour une meilleure prise en compte de la biodiversité originale de ces espaces marginaux représentant 2% de l’occupation de sols. Un document pratique de conseils de gestion a été élaboré à destination des gestionnaires de routes et de leurs dépendances vertes.

  • Titre traduit

    Ecological interests of roadside verges in intensive agrarian landscapes


  • Résumé

    Roads are essential components of our landscapes and they have important negative effects on biodiversity. However studies have shown that their verges may provide a positive effect for biodiversity in agrarian landscape where management intensification of the last sixty years leaded to the high rarefaction of biodiversity. We studied the possible functions of “habitat” and “corridor” of roadside verges for small mammals and plant communities in this agrarian context. First we rediscovered numbers of negative road effects as biotic homogenization of adjacent habitats, pollution of environment and barrier effects for some mammal species. We then showed that “refuge” and “corridor” effects associated to verges were a reality in agrarian landscapes. We also showed that number of anthropogenic parameters could impact those effects: roadside management (cutting), verge widths and hedgerows. We found that biodiversity of roadsides was able to maintain some local ecosystem services. Ecological interests of roadsides have been demonstrated with evidences that management policies could protect biodiversity of such marginal areas representing more than 2% of the landcover.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (233 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 202-233

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2008 -- 29

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 08 MNHN 0029
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.