Étude de l'adhérence et de la formation des biofilms à staphylococcus epidermidis sur des implants intraoculaires de biomatériaux différents dans des conditions expérimentales dynamiques

par Stéphanie Baillif-Gostoli

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Laurent Kodjikian.

Soutenue en 2008

à Lyon 1 .


  • Résumé

    L’endophtalmie reste une complication redoutable de la chirurgie de la cataracte. Staphylococcus épidermidis est le germe le plus fréquemment isolé au cours de cette infection. Il est caractérisé par sa capacité à adhérer aux polymères constituant les implants intraoculaires (IOLs). L’adhésion bactérienne est la première étape vers la colonisation de l’IOL. Elle aboutit à la formation d’un biofilm confluent et structuré composé de microcolonies bactériennes englobées dans une matrice exopolysaccharidique. La formation des biofilms bactériens est un phénomène complexe dépendant de nombreux facteurs tels que les caractéristiques du support à coloniser, les propriétés du microorganisme et la nature du milieu environnant. De multiples études ont tenté de déterminer quels IOLs favoriseraient ou défavoriseraient l’adhésion bactérienne. Cependant leurs résultats sont souvent contradictoires. De plus, les conditions expérimentales de ces études in vitro sont fortement éloignées des conditions intraoculaires physiologiques rendant les résultats difficilement extrapolables à la situation clinique. Nous avons créé un modèle in vitro permettant d’obtenir, dans des conditions expérimentales se rapprochant le plus fidèlement possible des conditions physiologiques intraoculaires, la cinétique complète de formation d’un biofilm à Staphylococcus epidermidis (de l’adhésion initiale à la phase de stabilisation) sur des implants intraoculaires de biomatériaux différents. L’adhésion bactérienne varia suivant le biomatériau des implants intraoculaires. Elle fut significativement plus faible sur les implants acryliques hydrophiles et plus élevée sur les implants en silicone, plus hydrophobes. L’adhésion et la colonisation bactériennes à la surface des biomatériaux doit ainsi particulièrement dépendre de leur caractère hydrophile ou hydrophobe

  • Titre traduit

    Adherence and kinetics of biofilm formation of staphylococcus epidermidis to different types of intraocular lenses under dynamic flow conditions


  • Résumé

    Postoperative endophthalmitis remains a serious sight threatening complication of intraocular surgery. Staphylococcus epidermidis is currently recognized as an important etiological agent of endophthalmitis after cataract surgery. It is characterised by its ability to adhere to polymer surfaces such as intraocular lenses (IOLs). The binding of bacteria is the first step in IOL colonization. It is followed by bacterial accumulation in multilayered cell clusters embedded in an exopolysaccharide matrix leading to the formation of a confluent structured biofilm. Biofilm formation on polymer surfaces is a complex process that depends on bacterial cell surface characteristics, on the nature of the polymer material and on environmental factors. Numerous studies have tried to investigate the interactions between bacteria and different types of IOLs so as to determine which biomaterial would be more permissive to bacterial adherence. But large discrepancies were found between the data. Moreover, the lack of similarity between the selected experimental conditions and intraocular physiological ones made it difficult to extrapolate the in vitro results to the clinical situation. To overcome these problems, we designed an in vitro model that more closely resembled intraocular conditions. Our developed model allowed the study of Staphylococcus epidermidis biofilm formation (from the primary attachment phase to the biofilm maturation phase) on intraocular lenses. It also showed significant differences in bacterial adhesion among IOL materials. Adherence was weakest on the hydrophilic acrylic polymer and strongest on the silicone polymer, more hydrophobic. Bacterial adhesion and biofilm development on the implant surface must therefore depend on biomaterial characteristics particularly on its hydrophobic or hydrophilic nature

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (135 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 115-134

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2008/34

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2008LYO10099
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.