Ethique et réflexion militaire française dans la première moitié du XVIIe siècle : essai d'analyse rétrospective

par Olivier Ribière

Thèse de doctorat en Histoire et stratégie militaires

Sous la direction de Hervé Coutau-Bégarie.

Le jury était composé de Jean Bérenger.


  • Résumé

    Ce premier dix-septième siècle montre clairement une volonté d’évolution dans le domaine militaire. Certes, par de nombreux aspects, les grands Capitaines de cette période s’inscrivent dans la continuité de leurs ancêtres. Les motivations de l’officier ont peu changé. Attachement au Roi, service de leur foi, défense de leur honneur en restent les maîtres mots. Pourtant, les mentalités changent. Le ralliement de beaucoup à la Raison d’Etat présente assurément une rupture avec le système quasi-féodal des siècles passés. La pensée militaire tactique et opérative de ces officiers, meneurs d’hommes, cultivés et expérimentés, s’enrichit également. Ils ont parfaitement conscience des principes d’emploi et d’action des forces ainsi que des aptitudes à détenir pour être efficaces. Le développement de la puissance de feu, en particulier, les contraint à s’affranchir des schémas antérieurs. Les insuffisances logistiques pèsent toujours sur leur action. Ces gentilshommes fort attachés à leur état de Noblesse deviennent de vrais professionnels de la guerre mais sentent le danger de la marginalisation à la seule sphère militaire qui les guette. Ils doivent d’ailleurs composer avec une ingérence politique de plus en plus patente sur les armées et sur les théâtres d’opérations. L’Etat fort centralisé qui s’installe dans cette France du premier dix-septième siècle impose à ces Capitaines les dimensions politique et stratégique sur le terrain même de leurs exploits militaires

  • Titre traduit

    Ethics and french military thought in first half of the seventeenth century


  • Résumé

    This first seventeenth century shows clearly an evolution will in military affairs. Of course, by numerous aspects, high Captains of that time are in the continuity of their ancestors. Motivations of Officers have not changed. Attachment to the king, at the service of their faith, defence of their honour are still in mind. Nevertheless, minds change. The gathering for many, to the State Reason, surely presents a rupture with the previous quasi-feudal system. The tactical or operative military thought of these officers, leaders, educated and experienced, gets enriched too. They have clearly in mind, use and action forces principles and also aptitudes to get, in order to be effective. The fire power development, in particular, forces them to set free from precedent schemes. Logistic insufficiencies still lie on their action. These gentlemen, deeply attached to their nobility status, become real military professionals but feel the danger to be marginalised to the only military sphere. They have to deal, indeed, with a political interference more and more pronounced on armies and on battlefields. The State strongly centralised, which settles in the first seventeenth century in France, imposes to its Captains political and strategic dimensions on the ground of their military success

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (583 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury après corrections
  • Annexes : Bibliogr. f. 572-579. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 350 (1-3)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 350 (1-3)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.