Encadrer des "citoyens diminués" : la police des Algériens en région parisienne (1944-1962)

par Emmanuel Blanchard

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Marc Berlière.

Soutenue en 2008

à Dijon .


  • Résumé

    Cette thèse est consacrée à l’étude des pratiques des services de polices active (police judiciaire, renseignements généraux, sécurité urbaine) à l’égard des « Français musulmans d’Algérie » émigrés en région parisienne entre 1944 et 1962. Ce gouvernement policier est analysé comme une modalité de l’inscription métropolitaine de la « situation coloniale ». Le répertoire d’action policier est étudié en regard de l’histoire des polices métropolitaines et des dispositifs appliqués à d’autres groupes de « citoyens diminués » (vagabonds, prostituées, homosexuels). Les matériaux analysés (archives de la Préfecture de police et de la Sûreté nationale, manuels de police, publications syndicales, enquêtes orales auprès de policiers retraités…) visent à rendre compte des techniques ordinaires des métiers de police et d’une « culture institutionnelle » appréhendées au travers d’une socialisation, de représentations et de pratiques partagées par les agents. La diversité des grades, des métiers et des services est replacée dans leurs relations de concurrence et de complémentarité, afin d’appréhender l’action des polices de cette époque. Les rapports et les confrontations de genre entre un groupe professionnel exclusivement composé d’hommes, garants des rapports sociaux de sexe, et des migrants, le plus souvent venus sans femme, font l’objet d’une attention particulière. La périodisation choisie et l’attention aux routines ou pratiques ordinaires favorisent la compréhension d’événements « hors norme », tel le massacre du 17 octobre 1961. Celui-ci est intégré à l’histoire des dispositifs policiers (rafles, internement administratif…), à une sociologie des relations entre administrations policières et pouvoirs politiques et à l’étude des reconfigurations impériales intervenues au moment des décolonisations.


  • Résumé

    This thesis studies the practices of police departments including the Renseignements généraux (political security), Police judiciaire (detective division) and urban security branches towards Muslim French migrants from Algeria in the Paris region between 1944 and 1962. This police control of Algerians is considered as an illustration of how the “colonial situation” manifested itself in Metropolitan France. The different modes of police intervention is studied in relation to the history of policing in mainland France and measures targeting other groups of “lesser citizens” such as vagrants, prostitutes and homosexuals. The range of sources used, such as the archives of the Paris Police Prefecture and the national policing agency Sûreté nationale, policing manuals, trades union publications, and interviews undertaken with retired police officers, aims to explain everyday policing methods and an “institutional culture” as seen through the shared socialization, representations and practices of police officers. The competition between, and complementary nature of different ranks, types of service and during this period. Particular attention is given to gender relations and tensions between police officers (an exclusively male professional group acting to uphold sexual social relations) and Algerian migrants, most of whom were in France without their partner. The choice of time frame and the focus on everyday forms of policing routine and practice helps us understand “abnormal” events such as the massacre of 17th October 1961. This massacre is studied within the context of the history of police measures such as round-ups- and administrative internment, the sociology of relations between different police administrations and the political authorities, and via an analysis of imperial reconfigurations underway during the processes of decolonization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (699, 94 p.)
  • Annexes : Bibliographie f. 20-67. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T377*
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 1454 BLA

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2008DIJOL005
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.