Etude littéraire comparée de quatre écrivains Mauriciens en situation plurilingue

par Anuradha Deenapanray-Chappard

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Xavier Garnier.

Soutenue en 2007

à Paris 13 .


  • Résumé

    Les littératures émergentes franco-créolophones comme la littérature mauricienne sont en évolution permanente. Nous avons décidé de travailler sur la problématique langues/identités/littératures car elle constitue le socle commun de la production littéraire contemporaine et sur quatre auteurs mauriciens : Ananda Devi Anenden (français), Lindsey Collen (anglais/créole), Abhimanyu Unnuth (hindi/bhojpouri) et Dev Virahsawmy (créole/anglais). L'objet de cette recherche n'est pas de faire un inventaire des littératures francophones du bassin océan Indien. Nous voulons montrer qu'à travers la multi-langue, la multi-écriture et la multi-culture, les littératures mauriciennes émergent comme des contre-pouvoirs reposant sur la force des discours, des paroles et des mots. Quelle(s) langue(s)? Qu'elle(s) identité(s)? Qu'elle(s) littérature(s)? Peut-on construire une mauricianité sans recourir à l'espace littéraire qui serait l'unique lieu de réconciliation et de création d'une patrie imaginaire?

  • Titre traduit

    Compaive literary study of four Mauritian writers in a multilingual context


  • Résumé

    Emerging literatures using French or Creole as in the case of Mauritian literature undergo continuous change. We have chosen to study the interactions between languages/identities and literatures as they seem to constitute the common denominator of contemporary literary production in relation with work of four Mauritian writers : Ananda Devi Anenden (French), Lindsey Collen (English/ Mauritian Creole), Abhimanyu Unnuth (Hindi/Bhojpuri) and Dev Virahsawmy (Mauritian Creole/English). The aim of the study is not to undertake an inventory of literatures using French as a medium of creation in the Indian Ocean. Our objective is to show that the multilingual and multicultural Mauritian literatures emerge as counter forces using words, discourses and letters as their major creative energy. How does a writer chose a literary language? Of what identities and literatures are we talking about? Is it possible to build a Mauritian identity or entity by transcending the literary sphere which seems to be the unique space where one can manage differences and build an imaginary homeland?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(375 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 318-335

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2007 052
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.