Les Nouvelles formes de violence urbaine en Colombie : les déplacements forcés à Medellín et Barrancabermeja

par Catalina Londoño

Thèse de doctorat en Urbanisme

Sous la direction de Licia Valladares.

Soutenue en 2007

à Paris 12 , en partenariat avec Institut d'urbanisme de Paris (Créteil, Val-de-Marne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Le déplacement de population par la violence en Colombie est un phénomène de longue date qui n’a attiré l’attention de l’État qu’à partir des années 1990. Cependant, il existe dans l’opinion publique colombienne cette idée que les villes sont éloignées des actions des protagonistes armés d’envergure nationale et que les combats se déroulent exclusivement dans les zones rurales. Toutefois, la dynamique actuelle du conflit interne nous appelle à l’étude du déplacement à l’intérieur de la ville. La présence de groupes armés illégaux dans des secteurs urbains, leurs relations de coopération et d’antagonisme avec différents groupes de la délinquance ainsi que les affrontements avec la Force Publique, ont produit des déplacements forcés de population entre les différents quartiers d'une même ville. Nous nous sommes proposés de décrire et d’analyser le déplacement intra-urbain comme une nouvelle forme de violence urbaine, conséquence directe du conflit armé interne. Nous etudions le cas des villes de Medellín et Barrancabermeja.

  • Titre traduit

    New forms of urban violence in Colombia : forced displacement in the cities of Medellìn and Barrancabermeja


  • Résumé

    Forced displacement is an issue which has affected Colombia for a long time, but which only drew the attention of the State in the 1990's. Although Colombian public opinion considers that cities are secluded from the actions of armed groups, both official and unofficial, and that combats between said groups belong exclusively to rural areas, the current dynamic of the conflict calls for us to study forced displacement inside urban areas. The presence of armed illegal groups in urban areas, their cooperation and clashes with several delinquency groups and their confrontations with the National Army and Police have produced the involuntary displacement of people within diverse districts of a same city. Taking into account the above, our research proposal is to describe and analyze intra-urban displacement as a new form of urban violence, a direct consequence of internal conflict. We have as case studies the cities of Medellín and Barrancabermeja.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : Bibliogr. : 448 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.