Les OSI françaises au Vietnam

par Quyet Tien Ly

Thèse de doctorat en Asie orientale et sciences humaines

Sous la direction de Claude Hamon.

Soutenue en 2007

à Paris 7 .


  • Résumé

    Notre thèse s'inscrit dans le cadre de l'étude des relations non gouvernementales franco-vietnamiennes. Elle porte sur l'évaluation des Organisations de solidarité internationales françaises (OSI), acteurs majeurs engagées en grand nombre dans l'action humanitaire, ainsi que dans beaucoup d'autres domaines, pour l'aide au développement du Vietnam, et ce, dès les années 1975. Dans un premier temps, elle prend en considération leurs différents aspects : leurs origines, leurs structures, leurs moyens, leurs pratiques, leurs conditions de travail, leurs modes d'intervention au siège comme sur le terrain. Dans un deuxième temps, elle propose, à l'appui des recherches sur leur diversité et leurs interventions, une réflexion sur les problèmes qui les concernent :les atouts qu'elles possèdent sur les autres acteurs, les faiblesses qui limitent leurs actions, les rapports qu'elles entretiennent avec les différents partenaires, les rôles qu'elles jouent dans l'accompagnement des politiques sociales. Notre objectif étant de mettre un éclairage sur les facteurs qui constituent et affectent ce monde, de montrer dans leur fonctionnement, comment ces organisations arrivent à atteindre leurs objectifs dans un contexte spécifique d'un pays en voie de développement fortement marqué par la mainmise de l'Etat Parti et par la présence d'un grand nombre d'acteurs internationaux. Plus de 300 de OSI françaises intervenant au Vietnam constitue un phénomène impressionnant Leur contribution à la promotion des relations franco-vietnamiennes est indéniable. Cependant, ce monde fort motivé et compétent souffre encore d'une insuffisance d'attention de la part des protagonistes des deux pays. De nombreux progrès restent encore à réaliser dans le rapprochement entre leurs pouvoirs publics respectifs et les acteurs non gouvernementaux pour rendre l'aide française plus efficace et donner une image exemplaire des relations de coopération entre un pays développé et un pays en voie de développement

  • Titre traduit

    French non governmental organisations working in vietnam


  • Résumé

    This research is formally classified as a study of Franco-Vietnarnese non governmental relations. It deals with the evaluation of the French non-governmental organisations (OSI), one of the major contributors who has significantly invested in Vietnam as well as in many humanitarian endeavours to aid in the development since 1975. On one level, it takes into consideration these various aspects: origin, structure, resources, practices, employment conditions, and modes of intervention at the national office as well as in the field. On the other level, it indicates gratitude for the diversity study and the implemented actions taken. It also indicates the assets they have above other participants, the weaknesses that limit theirs actions, the relations they have established with other partners, and the role they play in instituting social policies for the country. The objective is to clarify the factors that constitute and affect this community, and to indicate how they can obtain the objective of thejr function in the particular Vietnamese context marked by the seizure of a Party Government and the presence of a great number of international actors. Over 300 French NGOs working in Vietnam is an impressive phenomenon. Their contribution to the promotion of Franco-Vietnamese relations is undeniable, However, this motivated and competent community has suffered from jnsufficient attention from the political protagonists of the two countries. There are many things that can be done by both the public authorities and the non governmental organisations to make French help more efficient and to give an exemplary image of the cooperation between a developed country and a developing one.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (568 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 175 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2007) 077

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10772
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.