L'expérience de la langue chez les poètes objectivistes

par Xavier Kalck

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Pascal Aquien.

Soutenue en 2007

à Paris 4 .


  • Résumé

    La présente recherche a pour centre l’Objectivisme, considéré comme le lieu à partir duquel penser les enjeux théoriques et formels liés pour la poésie américaine et anglaise à ce que l’on appelle le modernisme. Mouvement fondateur du début de l’entre-deux-guerres, l’Objectivisme regroupe d’abord les poètes américains Louis Zukofsky, Charles Reznikoff, George Oppen, Carl Rakosi, et Lorine Niedecker, ainsi que le poète anglais Basil Bunting. Nous y ajoutons William Carlos Williams, à la fois un prédécesseur et un compagnon de ce mouvement. C’est à la lumière du retour que l’Objectivisme opère sur les fondements de la poétique, et des nouveaux outils que par conséquence il demande d’inventer pour le comprendre, qu’il faut chercher le sens de cette recherche qui se propose donc d’élaborer les outils et de forger les clés essentielles à l’approche de cette poésie. Il s’agit de tirer les conclusions des redéfinitions, réappropriations et diverses manipulations que les poètes Objectivistes ont opérées sur les notions aussi essentielles que celle de la voix et du statut du sujet parlant dans le poème, celle du rythme et de la nature graphique du poème comme induisant une possible métrique nouvelle, et par conséquent celle du signe en poétique à l’intérieur d’une relation renouvelée à la langue et à l’expérience qui en est faite du point de vue de la lecture du texte.

  • Titre traduit

    The experience of language in Objectivist poetry


  • Résumé

    This research aims at understanding Objectivist poets and poetics, considered as the nexus from which to analyse the theoretical and formal questions that matter to English and American modernist poetry. As a groundbreaking movement taking place in the thirties, Objectivism first gathers American poets such as Louis Zukofsky, Charles Reznikoff, George Oppen, Carl Rakosi and Lorine Niedecker, as well as English poet Basil Bunting. We choose to add to these the name of William Carlos Williams, both their predecessor and a long-time companion. The meaning of this work lies in the Objectivists going back to the basis of a poetics, and hence the need for new tools required to understand their texts. We propose to help develop a thinking enabling the reader to enter this specific poetical field, by analysing the new definitions, the various manipulations and the interplay with tradition that the Objectivists have produced. Their innovations concern such essential notions such as the poetic voice and its relation to the speaking subject in the poem; rhythm and the graphic quality of the written text as inducing a possibly new prosody; and the logic of the sign within the frame of a transformed experience of language and speech, from the point of view of the reading of the text.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (465 f.)
  • Annexes : 516 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6730

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 10184
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.