"Cela devient une histoire" : Auschwitz et ses récits : Charlotte Delbo et Primo Levi

par Elisabetta Ruffini

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Philippe Hamon et de Federico Bertoni.

Soutenue en 2007

à Paris 3 en cotutelle avec l'Università degli studi (Bologne, Italie) .


  • Résumé

    Le récit-témoignage est-il un genre littéraire ? Notre recherche répond à cette question, en prenant en charge le domaine spécifique de la littérature concentrationnaire et, plus en particulier, les travaux de Charlotte Delbo et Primo Levi, survivants et témoins par l’écriture. La première partie de notre travail circonscrit les questions théoriques : après avoir considéré la place du récit-témoignage dans l’écriture de l’Histoire et dans le système de la littérature, on remet en discussion le concept d’indicible et l’on analyse l’embrayage de l’acte de témoigner et de la structure du récit. La deuxième partie étudie la mémoire collective de la déportation : la conscience de la construction et de l’évolution du panorama mémoriel consacré à la déportation se révèle indispensable afin de bien saisir le défi relevé par le survivant qui raconte pour témoigner. La troisième partie propose une analyse croisée de la trilogie Auschwitz et après de Charlotte Delbo et de Si c’est un homme de Primo Levi. Une comparaison avec les genres légués par la tradition conduit à affirmer que le récit-témoignage n’est pas à concevoir comme un genre à part entière, mais plutôt comme une posture d’énonciation.

  • Titre traduit

    «Cela devient une histoire» : Auschwitz and its narratives. Charlotte Delbo and Primo Levi


  • Résumé

    Is the narrative account a literary genre? Our research answers this question, by looking at the specific field of concentration camp literature, in particular the work of Charlotte Delbo and Primo Levi, survivors and witnesses through their writing. The first part of our work centres on theoretical questions: having considered the place of the narrative account in the writing of History and the system of literature, we discuss the concept of the unspeakable and analyse the releasing effect of the act of bearing witness, and the structure of the narrative. The second part studies the collective memory of deportation: an awareness of the construction and evolution of the panorama of memory devoted to deportation is essential in order to properly understand the challenge faced by survivors who seek to bear witness. The third part offers a comparative analysis of Charlotte Delbo’s trilogy Auschwitz and after and Primo Levi’s If This is a Man. A comparison with traditional genres leads us to conclude that the narrative account should not be considered as a genre in its own right, but rather as a postural statement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (693 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.653-672

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.