L'intégration monétaire en Afrique : analyse théorique et empirique

par Chrysost Bangake

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe Saucier.

Soutenue en 2007

à Orléans , en partenariat avec Laboratoire d'Economie d'Orléans (Orléans2004-2007) (laboratoire) .


  • Résumé

    Ces dernières années sont marquées par un intérêt croissant pour l'intégration monétaire en Afrique. Dans un contexte d'instabilité du taux de change et de monnaies souvent inconvertibles dans la plupart des pays africains, les autorités africaines sont à la recherche d'un régime de taux de change qui puisse sécuriser et développer leur économies. Cette thèse se propose une réflexion théorique et empirique sur cette question d'intégration monétaire en Afrique en prenant appui sur la théorie des zones monétaires optimales (ZMO) sans négliger la dimension politique. Elle est structurée en deux parties. La première s'intéresse aux critères traditionnels de la ZMO appliqués dans le contexte africain. Nous avons développé un modèle théorique qui analyse les coûts et les bénéfices de l'intégration monétaire en Afrique puis mesuré la symétrie des chocs macro-structurels à l'aide de la méthodologie VAR structurel. Dans la deuxième partie, nous avons privilégié l'approche par l'endogénéité de la ZMO pour répondre aux critiques récentes sur la pertinence des critères traditionnels. De façon générale, la thèse conclut que la perspective de création d'unions monétaires régionales en Afrique serait une option viable, de par les résultats obtenus dans le cas des pays de la zone Franc au niveau des critères endogènes. Cette étape permettra progressivment la mise en place d'une monnaie unique africaine.

  • Titre traduit

    Monetary integration in Africa : a theorical and empirical analysis


  • Résumé

    There is an increasingly interest for monetary integration in Africa in theses last years. In a context of instability of exchange rate and inconvertible currencies in most of Africa countries, African policy-makers have been looking for an exchange rate regime which is able to provide stability and development to their economies. This study consists in theorical and empirical analysis of the monetary integration in Africa by using the optimal areas theories ans taking account political dimension. The study is organized in two parts. The first part analyses the traditional optimal currency areas theories in African context. We develop a theorical model which assesses the gain and the costs of monetary integration in Africa, then measure the symmetry of macro-structural shocks recovered from estimated structural vector autoregressive (SVAR). In the second part, we use the endogeneity approach in order to take in account the recent criticisms on traditional approach. The general conclusion is that the prospect of creation of regional monetary unions in Africa would be an appropriate option because the African countries CFA zone fills endogenous criteria of OCA. This stage will allow gradually the implementation of zn African single currency.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (290 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 273-287

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université des Sciences et Technologies de Lille. Faculté des sciences économiques et sociales. Centre de documentation.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation. Section Droit, Economie et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D 08-2201
  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation. Section Droit, Economie et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D 08-2202

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 2565
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.