Ostréiculture et société ostréicole en Bretagne sud (1850-1986)

par Jeanine, Béatrice Le Bihan

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Gérard Le Bouëdec.

Soutenue en 2007

à Lorient .


  • Résumé

    A la fin du XIXe siècle, suite à la surexploitation des bancs naturels, la pêche des huîtres décline. Le ministère de la Marine demande à des scientifiques, dont Coste, de trouver un moyen de régénérer les bancs naturels. Dans les années 1860, le principe du captage, c’est-à-dire la capture des larves d’huîtres sur un support (sur une tuile en Bretagne sud) est acquis. Mais, l’ostréiculture est une filière fragile à cause des variations climatiques, des difficultés de commercialisation, de la concurrence de l’huître portugaise et de la multiplication des conflits d’usage. Pour faire face à ces problèmes, les ostréiculteurs s’organisent en syndicats, développent la production des huîtres en obtenant l’amodiation des bancs naturels, en étendant leur activité en Bretagne nord et dans la baie de Quiberon (avec la création de la technique en eau profonde) et créent le premier organisme de contrôle sanitaire. En 1982, devant la persistance des épizooties d’huître plate, ils doivent se reconvertir à l’élevage de l’huître portugaise puis de l’huître creuse.

  • Titre traduit

    Oyster breeding and oyster farmers in South of Brittany (1850-1986)


  • Résumé

    Until the nineteenth century, oysters were gathered on the native shoals. But, because laws were not respected (molluscs mustn’t be gathered on night for example), the production collapsed. This situation became a problem for population who lived on the sea coast. This activity was important for most of them. That’s why Napoleon III asked scientists to find a solution. At the end of the nineteenth century, the capture of eggs on a curve tile, typically in the south of Brittany, is a reality. But, oyster breeding is breakable. Facing these problems, oyster farmers create trade unions, expand oyster’s production especially in the north of Brittany and in the bay of Quiberon (where they adjust a new technic) and create the first sanitary check. In 1982, because of the persistence of the diseases; they must go over into the culture of Portuguese oyster, then of the Japanese oyster.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (519 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 388 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne-Sud (Lorient). Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007LORIL084
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.