Une reconstruction éliasienne de la théorie d'Alexander Wendt : pour une approche relationniste de la politique internationale

par Aurélie Lacassagne

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Dario Battistella.

Soutenue en 2008

à Bordeaux 4 , en partenariat avec Institut d'études politiques de Bordeaux (Pessac, Gironde) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette thèse propose une déconstruction critique de l'oeuvre d'Alexander Wendt. On mettra en lumière la généalogie de sa pensée qui se retrouve en théorie sociale et en relations internationales. Ainsi, on peut dire que la théorie wendtienne, loin d'apporter une réponse au traditionnel débat agency-structure, met en réalité en évidence le problème fondamental posé par les termes mêmes de ce débat. La volonté affichée par Wendt de synthétiser les deux approches co-déterministes que sont le constructivisme et le réalisme critique, démontre notamment l'impasse théorique d'un tel mode de pensée. Une reformulation sémantique des termes du débat apparaît nécessaire d'où le développement de concepts tels que processus, relations, habitus et configurations issus de la pensée éliasienne. Nous proposons également de faire une reconstruction de la théorie wendtienne qui se fonde en grande partie sur la sociologie relationniste ou sociologie des processus développée par Norbert Elias. Une approche relationniste permet de mettre l'emphase sur le caractère processuel de toute réalité sociale. On évite ainsi les réifications si courantes dans la pensée sociale traditionnelle. Par ailleurs, afin de comprendre et d'expliquer la politique internationale, il faut travailler sur la longue durée, seule façon de voir l'évolution (souvent lente) des processus sociaux. Enfin, avec Elias, nous réintégrons une dimension psychologique à la compréhension de la politique internationale au travers du concept d'habitus qui se révèle à la fois social et psychique. Il y a donc une discussion sur le rôle des émotions, des affects et de leur autocontrôle dans le rapport à la violence sur la scène internationale.

  • Titre traduit

    An Eliasian reconstruction of Alexander Wendt's theory : for a relationalist approach of international politics


  • Résumé

    This thesis proposes a critical deconstruction of Alexander Wendt's theory. We underline the genealogy of his thought in the contexts of social theory and international relations theory. Thus, we can say that the Wendtian theory does not solve the agency-structure problem, but actually emphasizes the very terminological problemof this debate. In particular, Wendt's will to synthesize two co-determinist approaches (critical realism and constructivism) shows the deadlock of such a thinking mode. A semantic reformulation of the debate becomes a necessity, therefore the development of concepts such as process, relations, habitus and figurations coming from Eliasian thought. A reconstruction is then offered, which is based on relationism or process sociology as developed by Norbert Elias. A relationist approach allows us to underline the process character of any social reality in order to avoid reifications so common in traditional social thinking. Besides, to explain and understand international politics, we need to work on the longue durée in order to study the evolution (often slow) of social processes. Finally, with Elias, we integrate a psychological dimension to the understanding of international politics through the concept of habitus which is, at the same time, social and psychological. In other words, thre is a need to open a discussion on the role of emotions, affects and their self-control in the relations of violence on the international scene. The overall goal is to humanize, socialize and historicize theories of international relations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (520 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 494-513. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 550002%007-51
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.