Cohen et le marxisme analytique : genèse, portée et limites d'un essai de refondation du marxisme

par Fabien Tarrit

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Gilles Rasselet.

Soutenue en 2006

à Reims .


  • Résumé

    La thèse étudie le parcours intellectuel du philosophe anglais Gerald A. Cohen, en lien avec les travaux du marxisme analytique. Elle interroge la possibilité d’une reconstruction de l’œuvre théorique de Marx sur des fondements méthodologiques non marxiens. Dans un premier temps, elle dégage les éléments fondateurs présentés par Cohen, qui défend le matérialisme historique avec les normes de la philosophie analytique. Il établit ainsi un dialogue entre deux traditions qui se sont longtemps ignorées. Ensuite, elle présente la reconstruction proposée par le marxisme analytique, qui correspond à une réfutation du contenu théorique du marxisme, en particulier avec les travaux de John Roemer et de Jon Elster. Enfin, elle s’inscrit dans le mouvement ayant conduit Cohen à la fois à réfuter le matérialisme historique et à abandonner le marxisme d’une part, et à intégrer le débat post-utilitariste en philosophie politique normative d’autre part. Nous concluons que, dans la mesure où l’interprétation proposée par Cohen et les marxistes analytiques conduit à un échec du marxisme en tant qu’outil de compréhension du monde social, la plausibilité d’une compatibilité entre le marxisme et les outils méthodologiques orthodoxes est affaiblie, et la possibilité de la validité du matérialisme dialectique, avec une unité entre contenu et méthode, est préservée.

  • Titre traduit

    Cohen and analytical marxism : genesis, scope and limits of an attempt to refound marxism


  • Résumé

    The Ph. D. Examines the intellectual pattern of the English philosopher Gerald A. Cohen together with the constitution of analytical Marxism. It deals with the possibility to reconstruct Marx’s theory on the basis of non Marxian methodological tools. First it displays the founding proposals by Cohen, who defends historical materialism with the norms of analytical philosophy. Therefore, he establishes a dialogue between two traditions who have long ignored each other. Then, it presents the reconstruction proposed by analytical Marxism, which amounts to refute the theoretical content of Marxism, especially with John Roemer’s and Jon Elster’s works. Finally it describes the move that Cohen both refuted historical materialism and gave up Marxism on the one hand, and entered the post-utilitarist debate in normative political philosophy on the other hand. We conclude that, since the interpretation proposed by Cohen and the analytical Marxists led to a failure of Marxism as a tool for understanding the social world, the plausibility of Marxism to be compatible with orthodox methodological tools is weakened, and the possibility that dialectical materialism is valid, with an unity between substance and method, is maintained.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2019 par [CCSD] à Villeurbanne

Cohen et le marxisme analytique : genèse, portée et limites d'un essai de refondation du marxisme

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (527 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 466-516

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1191-2006-7
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.