L'influence de la Bible dans les romans d'Umberto Eco, Paulo Coelho et Eliette Abécassis

par Hélène Boyer-Ader

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Sylvain Floc'h.

Soutenue en 2006

à Pau .


  • Résumé

    Au cours d'une analyse comparatiste du "Nom de la rose" et du "Pendule de Foucault" d'Eco, de "L'Alchimiste", "Le Pèlerin de Compostelle", "La rivière Piedra", "La Cinquième montagne" de Coelho et de la trilogie de "Qumran", d'Abécassis, nous nous sommes efforcés de définir l'influence de la Bible sur ces romanciers. L'identification des citations bibliques dans leur ouvre et leur mise en relation ont ainsi permis d'établir une sorte de Bible à la fois universelle, constituée uniquement des Livres les plus connus comme ceux de La Genèse, de L'Exode, des Evangiles et de L'Apocalypse, et personnelle, traduisant l'intérêt particulier de Coelho pour Le Livre des Rois et pour Luc qu'il cite toujours. De la part d'E. Abécassis, la prégnance des Psaumes et de L'Ecclésiaste rythme les pensées de son héros, et en ce qui concerne Eco, la réappropriation de la Coena Cypriani, du Cantique des Cantiques et de L'Apocalypse fait du "Nom de la rose" un palimpseste de la Bible. Chacun a sa propre réception de la religion et de ses Ecritures : Coelho, l'enfant prodigue, s'en sert de parabole pour illustrer les nombreuses analogies de sa philosophie, E. Abécassis est la plus fidèle possible tout en réincarnant le Messie, et en allant jusqu'à le faire devenir Dieu, tandis qu'Eco, proclamant peut-être trop fort sa perte de la foi, détourne et pervertit tout de sa formidable ironie. De cette comparaison thématique entre trois écrivains inspirés respectivement par un New-Age universel, par la flamme de la foi judaïque et par l'ironie de l'homme qui doute, ressort une nouvelle religion qui mêle adroitement, dans une sorte de réhabilitation de l'humain, le profane au sacré.

  • Titre traduit

    The influence of the Bible in the novels of Umberto Eco, Paulo Coelho et Eliette Abécassis


  • Résumé

    During a comparative analysis of "The Name of the Rose" and "Foucault's Pendulum" of Eco, of "The Alchemist", "The Pilgrimage", "The River Piedra", "The Fifth Mountain" of Coelho and of The Qumran Trilogy of E. Abécassis, we endeavoured to define this influence. The identification of the biblical quotations in their work and their comparison thus made it possible to establish a kind of Bible at the same time universal, only made up of the most known Books like those of The Genesis, The Exodus, The Gospels and The Revelation, and personal, translating the particular interest of Coelho for The First Book of the Kings and for Luke whom he always quotes forward. On behalf of E. Abécassis, the significance of The Psalms and The Ecclesiastes rhythmes her hero's thoughts, and with regard to Eco, the reappropriation of The Coena Cypriani, of The Book of the Revelation and The Song of Salomon makes "The Name of the Rose" a palimpsest of the Bible. Each one has its own reception of the religion and its Writings : Coelho, the prodigal son, makes use of it of parabola to illustrate the many analogies of his philosophy, E. Abécassis is the most faithful as possible, while making of a novel's hero the reincarnation of the Messiah, and going until making him become God, whereas Eco, proclaiming perhaps too extremely his loss of the faith, diverts and perverts everything with his great irony. This thematic comparison between the three inspired writers, respectively by a universal New-Age, the flame of the judaïc faith and the irony of the man who doubts, sets off a new religion which skilfully mixes, in a kind of rehabilitation of the Human, the profane with the holy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (520 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 424-459. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : ULT 1109+1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.