Les sainetes de Sebastián Vázquez : entre tradition et modernité (1773-1793)

par Christian Peytavy

Thèse de doctorat en Langues et littératures romanes

Sous la direction de Mireille Coulon.

Soutenue en 2006

à Pau .


  • Résumé

    Sainetista encore méconnu, Sebastián Vázquez fut le rival de Ramón de la Cruz à Madrid au cours du dernier tiers du XVIIIe siècle. Ce travail est le fruit de l'analyse systématique des manuscrits des 72 sainetes lui appartenant que nous avons pu réunir. Après une présentation de la trajectoire de sa production dans le contexte théâtral de son époque, nous avons étudié dans une première partie, les éléments constitutifs du spectacle et du divertissement -la présence de la magie, de la guerre, de spectacles variés, de la musique, des chants et des danses-, ainsi qu'aux procédés comiques, visuels ou verbaux. Dans une deuxième partie, nous nous sommes intéressé aux rapports entretenus entre les sainetes, la société et l'actualité des gens, même si l'idéalisation festive du monde rural est un fait. L'univers de Vázquez est fondamentalement urbain et nous avons démontré la perspective éminemment populaire adoptée par le sainetista. Cela se manifeste non seulement dans le choix de ses personnages (peu de petimetres et d'usías, une foule d'artisans, de majas, de servantes et de valets, etc. ) mais aussi dans les thématiques abordées : la recherche permanente de nourriture et d'argent par des moyens souvent illicites, et la vie amoureuse sous toutes ses formes. Vázquez reste donc pour une large part l'héritier de l'entremés, même s'il ne peut rester indifférent à l'évolution du genre, sous l'influence de Cruz, les exigences des néoclassiques et le poids de la censure.


  • Résumé

    Sainetista still ignored, Sebastián Vázquez was the rival of Ramón de la Cruz in Madrid at least during the last third of the XVIIIth century. This work is the fruit of the systematic analysis of the manuscripts of the 72 sainetes we could join together. After a presentation of the trajectory of its production given in the theatrical context of its time, we tried to determinate, in a first part, the components of the spectacle and entertainment: the presence of the magic, war, varied spectacles, music, songs and dances, like with the comic processes, which they are visual or verbal. In a second part, we were interested in the relationship maintained between the sainetes and the society, starting by showing of them various anchorages in the topicality of the people, even if the festive idealization of the rural world is a fact. The universe of Vázquez is basically urban and we proved the prospect eminently popular adopted by the sainetista. That appears not only in the choice of its characters (few petimetres and usías, and a crowd of craftsmen, majas, maidservants and servants, etc. ) but also in the sets of themes approached, the permanent research of food and money by often illicit means, and the love life in all its forms. Vázquez is consequently to a large extent the heir to entremés, even if he couldn't be indifferent to the evolution of the sainetes, under the influence of Cruz, the requirements of neo-classic and the weight of the censure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (515 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.412-430. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : ULT 1121
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.