La colonisation de deuxième degré en Italie du Sud et en Sicile

par Michela Costanzi

Thèse de doctorat en Histoire et civilisation de l'Antiquité

Sous la direction de André Laronde.

Soutenue en 2006

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le phénomène de la fondation des colonies par des colonies grecques est aujourd'hui communément appelé avec le nom de "sous-colonisation". Après une analyse de la terminologie utilisée par les sources littéraires anciennes, je retiens plus correct de parler de "colonisation de deuxième degré" ou de "colonisation de deuxième génération". Les auteurs anciens, en fait, n'utilisent pas pour ce phénomène de mots différents par rapport à ceux de la colonisation de premier degré. Pourtant ils avaient claire la perception que la colonisation de deuxième degré était un phénomène différent et spécifique. Après une analyse historique, elle semble être la manière pour les colonies de se constituer des véritables réseaux économiques et politiques, mais surtout la manière à travers laquelle les colonies grecques continuent la diffusion de leur civilisation. Surtout, elle remplace la colonisation directe par les colonies grecques, qui laissent à leurs colonies de diffuser la civilisation grecque.

  • Titre traduit

    The secondary colonisation in South-italy and in Sicily


  • Résumé

    The foundation of colonies by ancient Greek colonies is presently known as "sub-colonisation". The analysis of the terminology used by ancient authors led me to the conclusion that "secondary colonisation" or "second generation colonisation" is more appropriate. These authors apparently don not differentiate the two phenomena, even though they clearly perceive that second generation colonisation had its own specific characteristics. Historical analysis indicates that, for the Greek colonies, it constituted the best means of creating a network of economic and political out-post which would spread Greek civilisation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (618 f.)
  • Annexes : 1139 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6499
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.