Temps verbaux en grec et en français : analyse sémantique et problèmes de traduction de l'aoriste, du parfait et de l'imparfait

par Marina Papacleovoulou-Van Den Handel

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean-Pierre Desclès.

Soutenue en 2006

à Paris 4 .


  • Résumé

    Les grammaires cognitives et en particulier la GAG ont fourni les outils de l'analyse de temps dits du " passé " en grec et en français. . Les types de procès selon la distinction fondamentale, état, processus, événement ont permis d' élucider les similarités entre les systèmes grec et français (aoriste/ imparfait/ parfait et leur équivalent français, passé composé/ imparfait/ passé simple). La comparaison entre les langues permet d'appréhender la nature du " passé ". La théorie de l'Enonciation a fourni les outils d'analyse linguistique : l'attitude de l'énonciateur et le point de vue sur le procès. L'idée selon laquelle la langue influence la vision du monde est d'une extrême importance dans ce travail.

  • Titre traduit

    Tenses in Greek and French : semantic analysis and translation issues of the aoriste, perfect and imperfect in Greek and French


  • Résumé

    Cognitive grammars and particularly the GAG have supplied the theoretical basis of the analysis of tenses in Greek and French. The division of states, events and processes has allowed us to clarify the similarities and differences between Greek and French (aorist, " imperfect ", perfect in Greek, passé composé, passé simple, imparfait in French). The comparison between the two languages has given us the opportunity to capture fundamental differences in the way the speakers of these languages perceive the " past ". We have used extensively the theory of Enunciation: the speaker's point of view. This thesis is based largely on the assumption that languages influence the way speakers of different languages perceive and verbalize human experience.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (353 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 335 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6358

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8888
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.