Taxinomie, systématique moléculaire et biogéographie du genre Mabuya Fitzinger 1826 (Squamata, Scincidae) dans la région néotropicale

par Aurélien Miralles

Thèse de doctorat en Zoologie

Sous la direction de Jean-Pierre Gasc.

Le jury était composé de Robert Barbault, Annemarie Ohler.

Les rapporteurs étaient François Catzeflis, Andréas Schmitz.


  • Résumé

    Le genre Mabuya Fitzinger, 1826 est largement réparti à travers toute l'Amérique tropicale. Sa morphologie très conservée, la perte de plusieurs types et l'absence de révision récente ont entrainé une grande confusion taxinomique. Le présent travail, basé sur la morphologie et les données moléculaires, contribue à clarifier la systématique de ce groupe. Cette étape préliminaire est indispensable pour comprendre comment ce genre arrivé d'Afrique il y a moins de 9 Ma, s'est adapté et diversifié sur tout le continent. Plus de 620 spécimens, incluant les types de 20 espèces nominales différentes, ont été empruntés à 23 collections internationales. Vingt-trois des 24 espèces du genre validées par le présent travail ont pu être examinées. Trois d'entre elles, M. Altamazonica, M. Berengerae et M. Meridensis ont été indépendamment décrites dans le cadre de cette étude. Ce travail de révision fut complété par des analyses phylogéographiques (marqueurs 12S et cytochrome b) se concentrant sur deux groupes problématiques : 1) les mabouyas du clade présent tout autour de la mer des Caraïbes (Amérique centrale, côte nord de l'Amérique du sud, et les Antilles). Plusieurs formes de montagnes non décrites ont été découvertes au nord du Vénézuela, et un modèle de spéciation altitudinale est proposé pour le genre. 2) le complexe guyano-amazonien. L'existence d'au moins trois espèces cryptiques se partageant le bassin amazonien est mise en évidence au sein du taxon Mabuya nigropunctata (Spix, 1825). Celles-ci semblent être originaires de différentes zones périphériques de l'Amazonie, ce qui est caractéristique des spéciations ayant eu lieu au cours des derniers épisodes glaciaires.


  • Résumé

    The genus Mabuya Fitzinger, 1826 is widespread alla over tropical America. Its very conservative morphology, the loss of many types, and the lack of recent revision have produced a great taxinomic confusion. The present work, based on morphology and molecular data, contributes to clarify systematics of this group. This preliminary step is essential to understand how this genus arrived from Africa less than 9 My ago, adapted and diversified all over the continent. More than 620 specimens, including types of 20 different nominal species, have been loaned in 23 international collections. Twenty-three of the 24 species of the genus validated by the present work have independently described within the framework of this study. This revision was completed by phylogeographic analysis (12S and cytochrome b markers) focusing on two problematic groups : 1) Mabuya belonging to the clad distributed all around the carribean sea (Central America, orthern coast of South America, and West Indies). Many undescribed mountain forms have been discovered in Northern Venezuela, and a altitudinal speciation model is proposed for the genus. 2) the guyano-amazonian complex. A minimum of three cryptic sharing the amazonian basin between them, is revealed within the taxon Mabuya nigropunctata (Spix, 1825). Thy seem to be native to different peripheral areas from Amazonia, what is characteristic of speciation having occurred during the last glacial episodes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (315 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 307-315

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2006 -- 27

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.