Pratiques pentôtistes et dévotion mariale

par Laurent Amiotte-Suchet

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Jean-Paul Willaime.

Soutenue en 2006

à Paris, EPHE , en partenariat avec École pratique des hautes études. Section des sciences religieuses (Paris) (autre partenaire) .


  • Résumé

    La problématique centrale de cette thèse est celle de la construction du lien socio-religieux en relation avec l’« authenticité » de l’expérience intime de la présence divine. Pour mener à bien une telle réflexion, nous avons choisi de comparer deux investigations ethnographiques de longue durée (1999-2005) : l’une menée auprès d’assemblées pentecôtistes de l’Est de la France et l’autre menée auprès d’une association d’hospitalières et de brancardiers se rendant chaque année en pèlerinage à Lourdes avec des malades. En axant le regard sur les modalités d’apprentissage, nous nous sommes attaché à décrire les logiques de socialisation à l’œuvre dans chacun des collectifs étudiés. Ces terrains se sont révélés être des espaces d’expérimentation communautaires marqués par une certaine prise de distance vis-à-vis des logiques institutionnelles et par une certaine valorisation de l’expérimentation personnalisée du divin et de sa retranscription par la prise de parole publique et l’expression encouragée d’un vécu « émotionnel ». L’approche comparée révèle ainsi que les modalités particulières par lesquelles les fidèles d’un groupe religieux expriment l’irruption du divin dans leur corps constituent la mise en acte rituelle des représentations de l’entité invisible convoquée qui font sens au sein de la communauté croyante. Les modalités d’apprentissage à l’œuvre favorisent ainsi la collectivisation des expériences personnelles en harmonisant les témoignages et les comportements cultuels. C’est ainsi que la communauté croyante fonde le lien social qui unit ses membres par la construction sociale de l’« authenticité » des expériences « vécues ».

  • Titre traduit

    Pentecostal practice and virgin worship : a comparative analysis of encounters with the divine


  • Résumé

    The main purpose of this thesis is to analyse how the social construction of religious bonds is related to the « authenticity » of intimate experience of the divine presence. In order to pursue this question, we chose to compare two long-term ethnographic studies (1999-2005): one undertaken with Pentecostal churches in Eastern France, the other with an association of orderlies and stretcher-bearers who accompany sick people on the pilgrimage to Lourdes every year. By focusing on methods of apprenticeship, we have been able to describe the logics of socialization in each of these cases. These field sites are shown to be spaces of communal experimentation marked by some distance from institutional norms. An emphasis on personal experience of the divine is reflected in its public expression by the participants and encouragements to give expression to the « emotional » life. The comparison shows how the particular ways through which the faithful express the entry of God into their bodies constitute the ritual representation of the invisible presence invoked by the community of believers. These modes of apprenticeship thus allow personal experience to become collective by making testimonies conform to expected behaviour within the religious group. This way the community of believers binds its members together through the social construction of the « authenticity » of « lived » experience.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (839 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 628-678

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 06.18

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.