La difficile existence du barrage d'Alqueva : une ethnographie des démonstrations sciotechniques

par Sofia Coelho Bento

Thèse de doctorat en Sociologie et antropologie de la science et de la technique. Sociologie de l'innovation

Sous la direction de Michel Callon.

Soutenue en 2006

à Paris, ENMP .


  • Résumé

    Cette thèse décrit l’histoire d’un barrage situé dans le sud du Portugal, ayant comme origine un plan d’irrigation des années 50. L’objectif est de comprendre à partir des explications sociologiques et anthropologiques existantes sur les barrages comment l’objet technique noue des liens avec d’autres entités, et comment se composent les chaînes de porte-parole qui font que le projet hydraulique puis plus tard hydroélectrique perdure sans que les abcès de discussions se disséminent. Plusieurs sources d’informations ont composé l’ethnographie multisite du barrage: collecte diachronique de la presse, documents techniques, scientifiques, et audiovisuels, discussions environnementalistes, interventions parlementaires sur l’Alqueva. La presse, ayant constitué notre principal fil conducteur, a permis d’établir un suivi longitudinal exhaustif de la circulation du barrage dans la société. Les pics de cette collecte constituent les sites que nous étudions plus particulièrement. Ces données montrent que la force du barrage se traduit en démonstrations très différentes : par exemple, en 2001 avec la découverte de gravures rupestres et en 2002 avec les inaugurations publiques. C’est également à travers l’histoire du projet d’Alqueva que l’environnement constitue une expérience nouvelle pour divers acteurs. Finalement, le barrage d’Alqueva tient aussi d’un régime d’existence qui précède toutes celles-ci, attaché au plan d’irrigation pour l’Alentejo. Aussi, l’effet du barrage d’Alqueva sur la société portugaise se comprend-t-il comme un effet bien plus qualitatif que cumulatif, son histoire devant être lue comme un mouvement de différentiation progressive et de singularité.

  • Titre traduit

    The demanding life of Aquaveda dam : an ethnography of socio-technical demonstration


  • Résumé

    This thesis adresses the history of the Alqueva dam, so as to understand why the construction of the dam took place, without the discords spilling over and spreading throughout the Portuguese society. The multisite ethnographic method helped to comprehend how actors and objects were linked to the dam : in 2001, with the discovery of the rock art engravings, in the banks of the river Guadiana; in 2002, with the opening ceremonies. The strength of the dam was emphasised in the discourses of several actors, and implicit in several demonstrations performed. The environment, albeit a ground-breaking collective experience for most of the actors, was tackled through a made piece-meal approach. As to the debates around the financing and rentability, these have not weaken the dam, on the contrary they played an important role on the performing of the dam. In fact, the dam is linked with a wider system of dams, the Alentejo irrigation plan. Hence, all these data show this trajectory as a singularization process in regard to others Portuguese dams. But the Alqueva dam impacts’ in the Portuguese society should be adressed in a more qualitative, rather than cumulative way. The project itself presents an increasing and progressively differentiated nature.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 421 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 275 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.