Statut juridique, évergétisme et urbanisme des villes de l'Afrique proconsulaire durant le haut-empire : exemples de "Thuburbo Maius", "Uchi Maius" et "Thugga"

par Walid Ben Akacha

Thèse de doctorat en Histoire de l'art et archéologie

Sous la direction de Pierre Gros.

Soutenue en 2006

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    En Afrique proconsulaire, la romanisation n'est en réalité que l'aboutissement d'un processus culturel complexe qui s'est traduit par l'émergence rapide d'une culture et donc d'une identité provinciale entièrement nouvelle dans laquelle se combinaient les éléments du passé et du présent. Le Haut-Empire romain en proconsulaire a coïncidé avec des changements socio-culturels importants matérialisés par un essor urbain sans précédent. Ce processus fut assurément la traduction de l'arrivée au pouvoir d'une nouvelle élite dirigeante locale qui, en étant fidèle à une identité impériale romaine et un ensemble de valeurs civiques, impose une nouvelle vision du monde dans lequel elle vit. Le statut du municipe et davantage encore celui de colonie, sollicité souvent par l'élite locale, diffuse de nouveaux modes de comportement et de pensée dans la vie des habitants. L'originalité de notre propos consiste dans le fait de replacer le phénomène évergétique dans le contexte juridique et politique propre à chaque cité. Dans cette perspective, l'évergétisme serait conçu non commce un fait en soi, mais comme le reflet de la vie politique locale. Toute l'histoire des cités doit donc être envisagée en termes de relations ou plutôt d'interactions entre le juridique, l'évergétique et l'urbain.

  • Titre traduit

    Judicial statute, evergetism and urbanism in Africa proconsularis cities during the High-Empire : examples of "Thurburbo Maius", "Uchi Maius" and "Thugga"


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (383 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 344-383

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3494
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1169
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.