La danse comme objet discursif et scriptural dans la première moitié du XIXème siècle

par Edith Marois

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Jean-Jacques Tatin-Gourier.

Soutenue en 2005

à Tours .


  • Résumé

    Les articles de presse et les romans du XIXème siècle accordent une place à la danse comme manifestation d'une sociabilité, révélatrice d'un imaginaire social et individuel. Le bal s'épanouit dans un cadre champêtre ou mondain qui devient le lieu de tous les possibles où les signes de communication non verbale font partie d'un rituel parfaitement lisible pour l'ensemble de la société, provinciale ou parisienne. La presse d'Indre et Loire renseigne sur les circonstances et lieux des bals ; l'analyse des discours officiels des articles de presse et des comptes-rendus des maires montre qu'au-delà d'un discours identitaire homogène, les modalités festives des élites bourgeoises diffèrent de celles du peuple. Les archives policière et judiciaire informent des dysfonctionnements liés à la danse et font apparaître toute l'ambiguïté du bal : moment de liesse populaire mais aussi lieu de débordements éventuels. L'étude de la mise en écriture de la danse dans les textes littéraires révèle un imaginaire du bal en tant qu'espace de séduction, lieu de conquête et de mise en place des stratégies visant à acquérir un statut social et permet de saisir plus généralement un imaginaire collectif de la danse au 19è.

  • Titre traduit

    Various speeches about dance in the first part of XIX th century


  • Résumé

    The press and fiction of the XIXth Century represent dance as a manifestation of sociability revealing of individual and social imagination. Balls flourish in rural and fashionable settings alike, as the places where everything is possible, where the signs of nonverbal communication are part of a ritual easily understood by the whole of provincial and Parisian society. The press in Indre et Loire gives information on the occasions and venues of balls. The analysis of official speeches, press articles and mayors's reports show that in spite of a seemingly homogeneous discourse on identity, the festive ways of bourgeois elites differ from those of ordinary people. Police and court records tell of cases of malfunctioning inherent to dance and bring to the fore the ambiguity of ball dancing – a time for merry-making but also for occasional trouble. The study of writings on dance in literary texts, reveals that balls are in fancy and imagination at once places for seduction and conquest, but also places for the elaboration of strategies aiming at the acquisition of a social status. It allows us to a wider understanding of the XIXth Century collective imagination about dance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (311 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 300-306

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11449
  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU Tanneurs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 11450

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2005TOUR2012
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.