Evolution de la relation hôte/parasite dans le système lacustre nord alpins au Néolithique (3900-2900 BC), et nouvelles données dans la détection des paléoantigènes de Protozoa

par Matthieu Le Bailly

Thèse de doctorat en Pharmacie

Sous la direction de Françoise Bouchet.

Soutenue en 2005

à Reims , dans le cadre de Unité de formation et de recherche de pharmacie. Ecole doctorale "Science, Technologie, santé" de Reims .


  • Résumé

    La paléoparasitologie est la recherche, et l'étude, des restes conservés de parasite dans les échantillons archéologiques historiques et préhistoriques. La première partie de ce travail est consacrée à l'étude des échantillons prélevés sur un ensemble de 6 sites lacustres suisses et allemands, de la période du Néolithique moyen et final, entre 3900 et 2900 ans avant Jésus-Christ. Sur cette échelle chronologique de 1000 ans, des variations du nombre de parasitoses, mais aussi des fluctuations inhérentes à chaque parasite, sont observées. Plusieurs arguments sont proposés pour expliquer ces observations : changements culturels et alimentaires, augmentation de population. Mais ces variations semblent étroitement liées à la crise climatique et économique qui se produit à cette époque. La seconde partie du manuscrit s'attache à développer et à standardiser l'utilisation des techniques immunologiques pour la détection des paléoantigènes de Protozoa dans le matériel ancien. L'immunologie a été utilisée pour rechercher les antigènes de 2 protozoaires parasites du tube digestif de l'homme d'importance sanitaire actuelle : Entamoeba histolytica et Giardia intestinalis. La mise en jeu de la technique ELISA et de l'Immunofluorescence (IF) a permis de prouver l'efficacité de ces outils. A la vue des résultats, de nombreuses questions sont émises concernant le potentiel de détection des outils immunologiques, mais surtout sur la conservation des antigènes, et le rôle des processus taphonomiques dans la perte du signal antigénique. La présence, dans le Nouveau Monde, d'échantillons positifs, uniquement pour des dates postérieures à la colonisation européenne, soulève l'importance des colons dans la transmission et le passage des parasitoses d'un continent à l'autre. L'ensemble des données recueillies permet de compléter les référentiels parasitologiques pour chaque période étudiée, mais aussi, d'augmenter nos connaissances de l'évolution des parasitoses dans le temps. Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives à la Paléoparasitologie tant dans la détection des différentes formes parasitaires que dans les possibilités de recherche.

  • Titre traduit

    Evolution of the host/parasite relationship in the north alpine lakeside systems during the Neolithic (3900-2900 BC), and new data in the Protozoa paleoantigens detection : zeng


  • Résumé

    Paleoparasitology is the research and the study of conserved parasitic remains in historical and pre historical archaeological samples. The first part of this work concerns the study of samples tough from six different middle and final Neolithic lakeside settlements, between 3900 and 2900 BC, from Switzerland and Germany. During this thousand year's period, variations of the parasitosis number, and fluctuations of each parasite are observed. Many possibilities are discussed to explain those observations: cultural and diet changes, population increase. But those variations seem to be highly linked to the climatic and economic crash that happens during this period. The second part of the thesis aims to develop and standardize the use of immunological techniques for the detection of Protozoa paleoantigens in ancient materials. Immunology has been used for the research of two human intestinal parasitic Protozoa of medical importance: Entamoeba histolytica and Giardia intestinalis. The utilisation of ELISA technique and immunofluorescence permitted to prove the efficacy of such methods. The results raise many questions on the detection potential of immunological techniques, but also on the antigens conservation and the role of taphonomic process on the loss of antigenic signal. The presence, in the New World, of positive samples only dated after the European colonization raise the question of the importance of colonists in the importation and the transmission of parasitosis from the Old to the New World. All the data accumulated permit to complete the parasitological references for each period studied, but also, allow enriching the knowledge concerning the evolution of the parasitic diseases through the time. Those results open new perspectives to the Paleoparasitology as well in the detection of new parasites species, as in the ways of research.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 289 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.194-231. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SATHP05202
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6551

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2005REIMP202
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.