Les premiers professionnels ou du comédien à l'acteur : constitution d'un métier, constitution d'une image : Italie, France : c.1500-c.1630

par Michaël Desprez

Thèse de doctorat en Théâtre

Sous la direction de Christian Biet.

Soutenue en 2005

à Paris 10 .


  • Résumé

    Entre la fin du XV` siècle et le début du XVII` siècle, en Italie et en France, se constitue la figure du comédien de métier. Constitutive d'une activité, cette figure est tout autant tributaire de la mise au point d'une image sociale nouvelle, selon une centralité inconnue depuis la fin de la période antique. Au départ, il y a une redécouverte théorique: celle qui remplace le legs médiéval, centré sur la figure du récitant, privilégiant dans ses représentations du théâtre antique l'image d'un texte lu par celle d'un texte vécu comme expérience dialogique. Née en Italie, plébiscitée dans la France des derniers Valois, cette nouvelle image du comédien rencontre une pratique comique en pleine évolution, qui se structure non plus seulement selon les règles du comédien-amateur, mais selon les règles d'une structure économique, pleinement professionnelle parce que centrée sur la double dynamique de la compagnie et du voyage. À cette lisibilité, à cette itinérance s'ajoutera une troisième nouveauté: l'arrivée des femmes sur la scène, dont le succès entraînera la transformation du comédien-artisan en comédien artiste, tout en empruntant -autre nouveauté- certains de ses traits à la pratique élitiste du comédien letterato, amateur au service d'un théâtre de la réflexion et de la codification. Cette transformation aboutira à la mise en place, par les comédiens de métier, d'une image socialement acceptable de leur activité. Celle-ci pour exister, passera paradoxalement par une mise à l'écart de leur profession, ou, alternativement, par le passage du comédien à l'acteur, faisant éclater l'homogénéité d'une activité devenue métier.

  • Titre traduit

    The first professionals : from comedian to actor : constitution of a social and professional image : Italy, France : c.1500-c.1630


  • Résumé

    Between the end of the fifteenth and the beginnings of the seventeenth century in Italy and arguably in France, the comedian as a profession comes strongly into light. Linked to the constitution of a professional activity, this image is also inherently linked to its being socially acceptable, according to an importance unheard of since the Antiquity. First of all, its birth is linked to the theoretical rediscovery of the performance and of the dramatic text infused with a dialogic dimension. Born in Italy, propelled by the Valois Monarchy, this new image is also a new practice, based on professional innovations such as professional companies, traveling and the rise of the professional actress. Those factors serves to underline a change from an artisan-based to an artist-orientated activity, which draw support from another XVIth century novelty: the constitution of a dramatic activity-the comedian letterato- giving rise to codified dramatic forms and practices. All these changes imply a new social image in order to turn the dramatic profession into a sociably acceptable activity, either by playing down overt reference to theater, or, more favourably, by turning the comedian into an actor. Such an evolution, testified for the end of the XVIth century implies the end of a dramatic activity hitherto considered as homogenous.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (929, 242 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 168-241

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 05 PA10-119 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.