Plasticité de l'organisation tonotopique corticale chez le cochléo-lésé en cours de réhabilitation auditive

par Damien Gabriel

Thèse de doctorat en Sciences cognitives. Neurosciences

Sous la direction de Lionel Collet.

Soutenue en 2005

à Lyon 2 .


  • Résumé

    A tous les niveaux des voies auditives, le cheminement de l'information fréquentielle est effectué selon un agencement ordonné, appelé tonotopie. L'objectif de ce travail de thèse était d'étudier l'organisation tonotopique du cortex auditif et d'apporter de nouvelles informations sur sa capacité de réorganisation, sa plasticité. L'organisation tonotopique corticale de sujets sains a été décrite à partir d'une technique de magnétoencéphalographie. Nos résultats confirment l'existence d'une organisation fréquentielle et apportent des informations supplémentaires telles qu'une différence d'organisation selon l'hémisphère étudié et la présence de plusieurs cartes dans l'hémisphère droit. Afin d'investiguer les phénomènes de plasticité de l'organisation tonotopique corticale, notre deuxième étude s'est focalisée sur l'amélioration locale en discrimination fréquentielle observée à la fréquence de coupure d'une perte abrupte. Chez des individus cochléo-lésées en cours de réhabilitation auditive, le premier mois d'appareillage est suffisant pour observer une dégradation des performances de discrimination fréquentielle en bordure de perte, suggérant une plasticité corticale secondaire. La question des conséquences comportementales du phénomène de plasticité a été abordée par l'étude des performances de temps de réaction d'individus cochleo-lésés. Aucune modification du temps de réaction n'a pu être observée à la fréquence où les sujets parvenaient le mieux à discriminer en fréquence, aussi bien avant qu'après appareillage. Les travaux présentés dans cette thèse soulignent la remarquable adaptabilité de notre cerveau face au monde qui nous entoure.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    All along the auditory pathway, frequency is encoded by an orderly procedure known as tonotopy. The goal of the present PhD work was to study the tonotopy to be found in the auditory cortex and to shed new light on its plasticity (i. E. , its capacity to reorganise). The cortical tonotopic organisation of normal-hearing subjects was studied by magnetoencephalography. Our results confirm the presence of an orderly representation of frequencies, and further demonstrate that this organisation differs between hemispheres, with several maps operating in the right hemisphere. To investigate the plasticity of cortical tonotopic organisation, our second study focussed on the local improvement in frequency discrimination observed around the cut-off frequency of steeply sloping hearing loss. As of the first month of auditory rehabilitation in hearing-impaired patients, a fall in frequency discrimination performance around the hearing loss suggests secondary plasticity. To study the behavioural consequences of such plasticity, reaction time performances were examined in cochlear-impaired patients. No alteration was observed in this regard at the frequency with the best frequency discrimination limens, whether before or after auditory rehabilitation. The studies presented in this thesis thus highlight on the extraordinary adaptability of our brains to the world around us.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (235 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 206-235

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.