Espace et bruit : le monde sonore dans la littérature française du XVIIIe siècle

par Hélène Cussac

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jacques Wagner.

Soutenue en 2005

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Durant l'âge classique, le sensualisme conféra aux sens corporels une importance accrue. Le cas de l'ouïe et donc du son, réputé fluide et instable, fut compliqué. Il s'agissait donc de vérifier si les auteurs du 18e siècle avaient réussi à adapter leur esthétique et leur morale à cette évolution. Notre corpus retient des oeuvres de fiction et réflexion et suit chronologiquement le développement de cette thématique sonore entre 1713 et 1788 (Challe, Diderot, Marmontel, B. De Saint-Pierre et aussi Pascal, Voltaire, Rousseau et Mercier). Ont été ainsi analysées les modalités d'intégration esthétique, morale et social du bruit. Le bruit fut difficilement associé au portrait anthropologique d'un homme pris entre deux valeurs incompatible : le repos et le mouvement. Il fut, après une évolution lente et inachevée, de moins en moins considéré comme signe de la déraison humaine et devint l'une des composantes inéluctable de l'énergie vitale. La littérature au 18e prit acte de cette donnée

  • Titre traduit

    Space and sonority. The world of sounds in XVIIIth century French literature


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (517 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 470-494

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.