Etude des détecteurs de surface de l'observatoire Pierre Auger : tests, simulation et étalonnage

par Alexandre Creusot

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace. Astrophysique

Sous la direction de Tiina Suomijärvi.

Soutenue en 2004

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'observatoire Pierre Auger est destiné à l'étude des rayons cosmiques d'ultra haute énergie. Cette étude est réalisée par l'intermédiaire des gerbes de particules issues de l'interaction de ces rayons cosmiques avec l'atmosphère. La détection au sol de ces gerbes de particules nécessite une connaissance précise des détecteurs. Plusieurs cuves tests ont été élaborées dans ce but, en particulier celle d'Orsay. Le premier chapitre est dédié à la présentation des rayons cosmiques et de l'observatoire Pierre Auger. Le deuxième chapitre décrit les détecteurs utilise��s dans le cadre du réseau de surface de l'observatoire. Le détecteur test d'Orsay est ensuite présenté et détaillé. Nous étudions les résultats obtenus par l'intermédiaire du détecteur d'Orsay dans le quatrième chapitre, puis comparons dans le cinquième chapitre ces résultats avec ceux obtenus par les détecteurs de l'observatoire. Le sixième chapitre est dédié à la validation de l'ensemble de ces résultats par la simulation (logiciel GEANT4). Enfin, les premières gerbes de particules détectées sont présentées dans le septième chapitre. L'acquisition des données a débuté cette année. La construction de l'Observatoire devrait s'achever vers la fin de l'année 2005. Dès lors, l'Observatoire Pierre Auger devrait nous permettre de résoudre le mystére des rayons cosmiques.

  • Titre traduit

    The Pierre Auger observatory surface detectors study : tests, simulation, calibration


  • Résumé

    The Pierre Auger Observatory is intended to the ultra high energy cosmic rays study. This study is realized through the particles showers coming from the interaction between the cosmic rays and the atmosphere. The ground detection of this showers needs a accurate understanding of the detectors. Several test tanks have been elaborated for this purpose, especially the Orsay one. The first chapter is dedicated to the presentation of the cosmic rays and of the Pierre Auger Observatory. The second one describes the detectors used for the Observatory surface array. The Orsay test tank is then presented and detailed. We study the results we have got with the Orsay test tank in the fourth chapter and compare in the fifth chapter this results with those of the Observatory detectors. The sixth chapter is dedicated to the validation of the results set through the simulation (GEANT4 software). Finally, the first detected particles showers are presented in the seventh chapter. The data acquisition began this year. The construction should finish end of 2005. From this moment, The Pierre Auger Observatory should allow us to solve the cosmic rays puzzle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 164 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.153-157

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2004)176

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 04 PA11 2176
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMF.T170
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.